UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonnes pratiques Réseau - Page 16

  • Retour aux sources du Réseau

    Carnegie.jpgSi vous voulez découvrir - ou redécouvrir - un livre fondateur sur le Réseau, je vous conseille de lire - ou de relire "Comment se faire des amis " de Dale Carnegie.

    Je vous en livre quelques extraits choisis:

    Il faut d'abord éveiller un ardent désir chez celui que vous voulez influencer. Celui qui peut réaliser cela s'attache toutes les sympathies et tous les concours; il connaît le succès. Celui qui en est incapable demeure pauvre et solitaire.

    Nous nous intéressons aux autres quand ils s'intéressent à nous. Donc intéressez-vous sincèrement aux autres.

    Si vous voulez gagner la sympathie des gens, parlez-leur de ce qui les intéresse, de ce qui leur tient à coeur. Et faites leur sentir leur importance.

    Si vous voulez que votre interlocuteur rallie votre cause, laissez-le parler. Et écoutez-le avec attention.

    Faites tout pour que votre interlocuteur soit heureux de faire ce que vous lui proposez.

    En d'autres termes, rappelons-nous qu'au cours d'un entretien Réseau, la clé de la réussite consiste à faire entrer votre hôte dans votre bac à sable. L'art du Réseau se situe dans la précision de la demande, la bonne posture, l'écoute active et l'attention portée à l'autre. Il essentiel aussi de savoir susciter la créativité de votre interlocuteur et de l'aider à prendre plaisir à vous rendre service.

    De même, dans le suivi Réseau, le seul but est de faire en sorte que votre interlocuteur continue à s'intéresser à vous... et ne vous oublie pas.

    Vous trouverez "Comment se faire des amis" dans la collection du Livre de poche. Un petit investissement pour un grand réseautage.

     

  • Une poignée de clics ne remplace pas une poignée de main

    Je vois - et j'achète - avec beaucoup d'intérêt les nombreux livres sur l'utilisation des réseaux sociaux sur Internet, qui paraissent depuis quelques mois.

    Ils sont la démonstration de l'importance que ces réseaux ont prise dans notre quotidien personnel et professionnel. Mais attention, cette montée en puissance ne doit pas nous faire oublier les fondamentaux du Networking.

    Les réseaux sociaux sur Internet constituent un excellent moyen de faciliter et d'accélérer le Networking. Mais les experts s'accordent pour dire qu'ils ne remplacent pas le contact visuel et physique. La poignée de main reste plus forte que la poignée de clics. Faire du Réseau en professionnel ne consiste pas à passer sa vie sur Viadeo, LinkedIn, Xing et Google +!

    Rencontrer son interlocuteur Réseau en face à face est non seulement essentiel mais irremplaçable. Vous n'obtiendrez pas grand chose si vous évitez les rendez-vous, déjeuners et autres "verres" qui permettent parler avec les personnes du Réseau "en chair et en os". Car le Networking fonctionne sur la confiance et celle-ci ne s'instaure que si l'on voit les gens; et elle se renforce au fil des rencontres.

    Cela ne sert à rien d'augmenter, sans aucun discernement, le nombre de vos contacts sur Viadeo et LinkedIn. Vous entrerez peut être dans le livre des records mais surement pas dans le panthéon des bons réseauteurs. Pour bien utiliser ces sites, je vous recommande de ne vous mettre en relation qu'avec les personnes que vous connaissez, et celles que vous allez bientôt rencontrer. Je vous recommande également de faire régulièrement le tri dans vos contacts pour retirer de votre carnet d'adresses les personnes qui restent éloignées de votre sphère ou qui s'en écartent.

    En agissant ainsi, en privilégiant la rencontre en face à face, vous aurez autour de vous un réseau beaucoup plus sûr et beaucoup plus réactif.

     

  • La force du groupe

    Groucho Marx a écrit: "Pour rien au monde je ne voudrais intégrer un club qui m'accepterait comme membre." Et il a fini seul et ruiné.

    A une époque où l'avenir est tout sauf visible, il est grand temps de choisir un investissement sûr: les associations. Par exemple les associations d'anciens élèves, celles d'anciens d'entreprises, les groupements professionnels, les clubs de professionnels, etc. Il faut faire partie de ces groupes qui facilitent les contacts, les échanges, la solidarité et l'entraide.

    Mais être inscrit ne suffit pas. Encore faut-il se montrer actif et s'impliquer. Ce n'est pas parce que vous avez payé votre cotisation qu'il faut vous asseoir et attendre sagement que l'association vous apporte sur un plateau ce que vous cherchez. N'oubliez pas que les membres fantomes sont mal vus dans ces instances, au même titre que les profiteurs.

    Alors participez. Proposez des idées, animez des événements et prenez-y du plaisir. En agissant de la sorte, et pour peu que vous ne soyez pas le seul à vous démener ainsi, l'association dans laquelle vous oeuvrez n'en deviendra que plus efficace.

    J'anime souvent des conférences sur le Networking pour des associations et, à chaque fois, je suis frappé par l'énergie et l'impulsion que ces réunions dégagent.

    Dans les mois et les années qui viennent, les mieux armés seront les mieux entourés. Alors, entourons-nous.network 65.jpg

  • Soyez plus que jamais connecté

    réseau,networking,Je vois de plus en plus de professionnels qui commencent à fortement anticiper une nouvelle crise. Ils se préparent à un fort coup de vent et commencent à réduire la voilure.

    Attention! Le risque, en période de turbulences, consiste à rester frileusement enfermé chez soi le réfrigérateur rempli jusqu'à la gueule ou barricadé dans son bureau surchauffé et calfeutré.

    Plus que jamais, en ces temps d'incertitudes, il faut être actif et visible auprès de son réseau. Non seulement auprès de ses liens forts mais aussi et surtout dans les différents cercles de "liens faibles". Depuis les travaux de Mark Grannovetter, les professionnels du Networking le savent, ce sont les liens éloignés qui, lorsqu'ils sont activés ou réactivés, donnent les meilleures idées, informations, pistes et collaborations.

    Michael Lee Stallard, auteur du livre Fired Up or Burn Out, grand apôtre de la connectivité, souligne trois caractéristiques majeures de cette dernière:

    1. elle constitue une force puissante qui, fondée sur des facteurs rationnels et émotionnels, crée un lien positif entre les gens;

    2. elle permet d'obtenir le meilleur des personnes. Elle les dynamise, les rend plus confiants et résilients pour faire face aux difficultés professionnelles;

    3. elle varie grandement d'un individu à l'autre mais elle peut facilement s'améliorer si l'on y consacre de l'énergie et du temps.

    Plus vous serez connecté, plus vous serez armé pour affronter les incertitudes d'une possible - mais pas certaine - crise. Pensez-y dès maintenant! C'est le moment de revisiter votre carnet d'adresse et de prévoir un planning de rendez-vous réseau.

    Pensez à votre réseau maintenant pour qu'il pense à vous au moment où vous en aurez besoin.

     

  • Ne déjeunez jamais seul

    réseau,networking,réseautageBeaucoup de professionnels confessent qu'ils n'ont pas le temps de faire du Networking. Or, dans une période où "travailler toujours plus" peut sembler être le meilleur antidote face aux risques de perdre son emploi ou son chiffre d'affaires, je vous conseille vivement de ne pas sacrifer vos déjeuners et de les utiliser pour rencontrer un maximum de personnes.

    Même si vous n'avez pas beaucoup de temps, prenez un sandwich ou une salade avec quelqu'un. Et surtout ne déjeunez pas toujours avec les mêmes. Programmez vos déjeuners à l'avance, avec des personnes de votre entreprise et avec des gens de l'extérieur. Profitez-en pour partager, échanger, informer, demander et conseiller. Ne vous faites pas juste des contacts, faites-vous des alliés.

    Pour cela, il faut dépasser les banalités d'usage et s'intéresser sincèrement aux préoccupations, questionnements et projets de votre interlocuteur. Si vous lui posez des questions, il vous en posera aussi.

    Vous avez cinq déjeuners, soit environ 250 déjeuners annuels en retirant les vacances. Vous pouvez donc rencontrer 250 personnes différentes dans l'année sans que cela vous prenne plus de temps que ce que vous aviez l'habitude de faire avant!

    Un dernier conseil: pour un déjeuner Réseau, ne prenez pas le menu gastronomique (sauf si vous voulez fêter quelque chose ou remercier quelqu'un). Contentez-vous d'un plat et d'un café. Une heure trente suffit pour réaliser un déjeuner efficace.