UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réseauter

  • 10 atouts pour réussir votre Networking en 2016

    réseautage,Réseau,réseauter,réseaux,réseaux sociaux,dirigeant,dirigeants,outplacement,enjeux,emploi,Dans le monde professionnel, il est plus que jamais indispensable de construire et de maintenir de bonnes relations, c'est-à-dire un réseau efficace et prêt à l’action.
    Voici 10 atouts pour faire la différence et optimiser votre démarche de réseautage.

    Lire la suite

  • Networking - How Much?

    bommelaer,dirigeants,networking,réseautage,réseauter,réseaux,réseaux sociaux,enjeux,jobsearch,If you strongly believe that your career is guaranteed because you went to the right school or because you have specific knowledge in a technical field, you’re in for a surprise. Careers aren’t linear anymore: networking for career opportunities is more important than staying the course. Networking has become an essential skill in all walks of life and it abides by 80/20 rule: amateurs will reach 20% of their goals while efficient networkers just might reach 80% of their goals. 

    Networking like a pro means doing it a few hours a week. Write it down on your agenda and stick to it. This will be crucial in organizing the forthcoming weeks, contacting your network, scheduling appointments, getting updates from your network and offering your assistance to anyone who may need within your network of contacts. Professional Networking also means having a plan: an end-goal for the forthcoming semester and a list of the necessary steps to achieve that goal. To be fair, professional Networking can quickly become time-consuming; but the 2+2+1 rule will help you to buy time.

     How? Use lunch time to boost your Networking opportunities by: 

    Never eating alone

    - Not having lunch with the same people

    - Spending one lunch per week with close colleagues (boss, subordinate, that’s the people you usually have lunch with)

    - Having lunch with people from another company (clients, suppliers, ex-colleague, journalist…) twice a week

    - Having lunch with people from your company but from another service or department (people from another service, a distant colleague)

    - Try it and put it use. Test the 2+2+1 rule and just for 4 to 8 weeks: you’ll be amazed at how enriching it’ll prove to be in terms of ideas, contacts, information and more.

    So, now, what do you choose? Networking? Or Not Working? Don't hesitate too long.

  • Entrer par la porte, la fenêtre, le vasistas, la chatière puis le trou de souris

    Ours curieux.jpgDidier me raconte son histoire ô combien édifiante.

    Il repère en octobre une annonce sur Cadremploi et y répond en joignant son CV. La plupart des chercheurs d'emploi s'arrête souvent à cette étape. Pas Didier.

    Dans la mesure où la même annonce figure également sur le site de la filiale française du grand groupe américain concerné, Didier envoie en parallèle un courriel de candidature et son CV à l'adresse RH indiquée. Tout le monde s'arrêterait là. Pas Didier.

    Il décide de fouiller LinkedIn et Viadeo pour trouver les décideurs concernés par ce recrutement spécifique. En cherchant bien, il trouve sur LinkedIn deux personnes pouvant être le N+1 potentiel et donc le décideur pour ce poste. Chance: il trouve également un connecteur lui permettant de prendre contact avec l'une des deux personnes cibles.

    Bonne pioche: le connecteur parle de Didier à la cible. Celle-ci le contacte et lui donne un premier rendez-vous. Cinq entretiens plus tard, Didier est engagé. Le DRH le félicite et lui demande cependant d'accomplir  une dernière formalité: "Ce serait bien, cher Monsieur, pour bien montrer que nous avons suivi le process imposé par notre maison mère américaine, que vous postuliez officiellement sur notre site".

    Didier s'exécuta dans les heures suivantes. Il n'avoua jamais qu'il avait déjà postulé pour ce poste sur le site de l'entreprise quelques semaines auparavant...

  • Assertivité

    Solidarité.jpgSi vous utilisez le Réseau au cours d'une recherche d'emploi, vous avez le droit de douter.

    Mais il ne faut jamais le montrer!

    Vous pouvez douter de vous, de votre projet, de votre stratégie, de vos chances de réussite, de votre légitimité, de votre envie, de votre énergie, de votre cravate, etc.

    Mais si vous le montrez, le Réseau risque de ne pas vous aider et de se tarir.

    Une des clés du succès du Réseau, c'est l'ASSERTIVITE.

    L'assertivité est la capacité d'affirmer les choses de façon convaincante pour que votre interlocuteur ne mette pas en doute vos propos

    L'assertivité se travaille. Sur la forme: dans votre façon de bouger, d'occuper l'espace, de parler, de regarder, et de réagir.

    Elle se travaille également sur le fond: dans ce que vous dites (ou ne dites pas). En effet, si vous émaillez votre discours de : "peut être", "presque", "à peu près", "disons que", vous affaiblissez votre assertivité et vous perdez en force de conviction. Si vous expliquez que vous avez deux projets et que vous hésitez encore avec un troisième, vous vous tirez une balle dans le pied: PAN!

    Le Réseau ne vous aidera que si vous lui inspirez confiance. Vos interlocuteurs vous ne donneront des conseils pertinents que si votre projet est convaincant. De même, ils ne vous donneront des noms de personnes à contacter - et donc à rencontrer - que si vous semblez sûr de vous et de la réussite de votre démarche de repositionnement.

    Le Réseau n'est pas gentil, il est pragmatique: il n'aide que ceux qui s'aident. Il a le flair pour épauler ceux qui ne doutent pas. En revanche, il baisse les bras devant les indécis, les confus, les  incertains, les désorientés, les filandreux, les flambys, les hésitants, les flottants, les douteux, les oscillants, les flous, les minaudeurs et les mous du genoux. 

     

  • Le déclic

    Thanks.jpgDans sa vie en général - et dans sa vie professionnelle en particulier - on croise beaucoup de monde.

    Dans la masse de ces rencontres, on trouve des pépites que j'appelle les personnes "déclics".

    On a tous eu la chance de connaître plusieurs "personnes "déclics" au cours de notre vie. Ce sont ces individus clés qui se sont trouvés, sur notre route, au bon endroit et au bon moment.

    Ils nous ont permis de prendre la bonne décision, de faire le bon choix et de pas rater un virage important.

    Souvent ces personnes ne se rendent pas compte de l'impact qu'elles ont eu sur nous. Cela d'autant plus que l'on n'a pas toujours le réflexe de leur dire après coup. Il reste qu'elles nous ont influencé grandement via un conseil, une idée, voire même un propos direct. 

    Le meilleur moyen de maximiser nos chances de rencontrer ces pépites consiste, vous l'aurez vite compris, à ne jamais arrêter de réseauter.  

    Je vous encourage à faire l'exercice suivant:

    - prenez une feuille vierge (ou ouvrez votre ordinateur);

    - listez les cinq à dix grandes et bonnes décisions que vous avez prises dans votre vie;

    - identifiez la ou les personnes qui vous ont aidé à prendre cette décision importante;

    - rappelez-vous maintenant de la façon dont vous avez connu cette "personne déclic".

    En effectuant cet exercice, vous pourrez analyser vos scénarii de réussite pour rencontrer vos "personnes déclics" et je l'espère en tirer des conclusions pour favoriser de nouvelles belles rencontres dans l'avenir.

    Un dernier conseil: n'hésitez pas à leur dire merci.

    Même plusieurs années après.

    Cela les étonnera et leur fera très plaisir.