UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

emploi - Page 17

  • Une preuve de plus que le Réseau cela marche toujours

    Témoignage de Maximilien:

    Cher Monsieur,

     

    Je vous contacte pour vous remercier de nous faire partager vos excellents conseils sur votre blog. La lecture de vos articles m'a permis de garder une bonne motivation dans ma recherche d'emploi que je menais en parallèle de mon précédent job. Il se trouve que c'est le réseau, parmi les différentes pistes que j'explorais, qui vient de me permettre de trouver mon nouveau poste, au sein de la direction stratégique d'une grande entreprise.

    Cette opportunité m'a été signalée par ma femme. N'oublions pas le conjoint dans la recherche d'emploi! Ma femme assistait à un dîner où elle a rencontré une amie d'une de ses amies...qui avait entendu parler d'opportunités existantes dans l'entreprise en question. Cette amie d'amie a accepté de me mettre en relation avec son contact dans l'entité concernée et cette piste s'est révélée gagnante.

    Après la mise en contact, j'ai rencontré quatre personnes successivement: l'actuel et l'ancien responsables du service, la DRH et un membre de la Direction Générale. La chance que j'ai eue est d'avoir été, dès le départ, positionné sur un entretien de recrutement et non sur un entretien de courtoisie.

    Pour préparer les entretiens, j'ai réfléchi à clarifier trois points.

    1) D'abord avoir un discours très clair sur les raisons qui me poussaient à quitter le conseil, tout en insistant sur tous les aspects positifs et structurant de cette expérience. 2) Ensuite, raconter une histoire cohérente prouvant que mon parcours professionnel me rendait légitime pour ce secteur particulier. 3) Enfin, illustrer les compétences que j'apportais par des missions réalisées et réussies dans cet univers.

    Dans les phases de transition de carrière, parler de son projet autour de soi me paraît hautement recommandable.

    Je note également que ce n'est pas toujours là où on l'attend que le Réseau finit par payer.

    Bien cordialement,

    Maximilien

  • Optimisez votre démarche de Networking

    Si vous avez besoin de vous faire opérer de la main, vous allez chercher un chirurgien spécialiste de la main. Pas un chirurgien généraliste qui fait un peu de tout, et une main à l'occasion...

    En matière de Networking, c'est la même chose. Les connecteurs et les prescripteurs ne pourront vous recommander que si vous les aidez à comprendre votre spécialité, votre expertise et votre différence.

    Vous pouvez penser qu'en étant trop pointu sur votre spécificité, vous allez passer à côté de plein d'opportunités de jobs ou de business. Or l'expérience nous démontre que c'est tout le contraire qui se produit: en étant trop généraliste ou vague, vous n'intéressez personne.

    Les connecteurs ont besoin de ne retenir que l'essentiel sur vous: ce que vous faites précisement et ce que vous "délivrez".

    En Business Networking, si vous n'êtes pas clairement identifié sur une spécialité, vos efforts seront vains. Vous n'obtiendrez pas de recommandations et vous direz comme certains: "Le Réseau, cela ne marche pas".

    En recherche d'emploi, si votre positionnement n'est pas simple et univoque, votre réseautage va tourner en rond et vous n'aurez pas accès aux décideurs: vous ferez du réseau "salon de thé", sympathique, certes mais chrono-phage et inefficace.

    Donc, en Réseau: focus, focus focus!

  • Jamais seul. Jamais.

    La solitude est la pire des choses qui puisse arriver à un chercheur d'emploi. Quoi de plus déprimant que de rester seul chez soi, d'envoyer des candidatures spontanées à la pelle, de parcourir les annonces sur le net, de répondre aux rares offres correspondant à son profil, d'attendre d'être convoqué à un hypothétique entretien, et de ne rien voir arriver hormis quelques malheureuses réponse négatives. C'est la spirale de l'échec qui s'enclenche et le découragement progressif qui s'annonce.

    En période de recherche d'emploi, il est capital de ne pas rester seul. Si vous n'avez pas la chance d'être suivi par un cabinet d'outplacement (moins de 10% des cadres en repositionnement professionnel le sont), il vous faut absolument rejoindre une association ou une structure de bénévoles qui vous aide à professionnaliser et à optimiser votre démarche. Et à faire efficacement du Réseau! Pour cela, choisissez bien le groupe qui vous convient et qui correspond à vos besoins.

    L'activation Réseau est en effet beaucoup plus facile et efficace si l'on fait partie - ou si l'on rejoint - un  groupe de chercheurs d'emploi. Mais une fois intégré dans ce collectif, soyez positif et actif: suscitez les échanges, donnez et recevez, rechargez-vous en énergie positive pour mieux aider les autres et leur donner envie de vous aider.

    Ces groupes sont nombreux. J'en parlerai une prochaine fois. 

     

  • Intelligence émotionnelle et Networking

    Lorsque l'on parle d'intelligence émotionnelle, on pense immédiatement à Daniel Goleman et à ses différents ouvrages sur le sujet.

    On oublie souvent les travaux de Reuven Bar-On et c'est dommage car c'est lui qui a mis au point le test du "quotient émotionnel" le plus sérieux.

    Ce test, auquel j'ai été certifié en 2008, est fondé sur la mesure des capacités à:

    - être conscient de soi

    - se comprendre et s'exprimer

    - être conscient des autres, les comprendre et entretenir de bonnes relations avec eux

    - faire face à des émotions fortes et au stress

    - s'adapter au changement et résoudre des problèmes de nature différente.

    Bar-On estime que l'intelligence émotionnelle est l'un des meilleurs facteurs explicatifs de la réussite d'un individu. La bonne nouvelle est que, contrairement au quotient intellectuel qui est quasi figé à vie, le quotient émotionnel peut se travailler et s'améliorer.

    Je constate, pour ma part, que c'est un bon indicateur pour évaluer la capacité d'un individu à bien utiliser le Réseau.

    En effet le Networking bien compris nécessite de réunir et d'utiliser les capacités listées ci-dessus par Bar-on. 

    En d'autres termes, la personne remarquablement intelligente au sens du QI mais dont le QE est faible risque d'obtenir des résultats décevants dans son activation du Réseau.

    Les recherches de E. Fishman et de E. Kerem publiés en 2001 dans le "Journal of Social and Personal Relationship" confirme mon constat fondé sur l'accompagnement de plus de 250 personnes en recherche d'emploi: pour que la rencontre Réseau soit fructueuse, il faut qu'il y ait une vraie satisfaction dans l'échange et, pour cela, il faut que les émotions positives s'expriment et passent.

    En d'autres termes, en phase d'activation du Réseau, utilisez toutes les ressources de votre intelligence émotionnelle. Et si ces ressources sont limitées, développez-les!

     

     

  • François Descheemaekere: un précurseur!

    En avril 1989, François Descheemaekere, auteur de "Outplacement, marketing de recherche d'emploi" publiait dans le magazine Challenge un article intitulé: "Changement de job: la technique 'Networking'.

    Cet article est un petit bijou et je me propose de vous en livrer quelques extraits qui, en vingt deux ans, n'ont pas pris une seule ride.

    "Savez-vous que le marché caché est cinq fois plus important que le marché visible? Savez-vous que les offres d'emploi représentent moins de 15% du seul marché visible, les contacts directs, relations et cooptations en représentant plus de 60%? Savez vous que 98% des candidats visent seulement le marché visible et, pire encore, uniquement les petites annonces?" 

    Voilà ce que l'on appelle un bon teasing!

    François poursuit: "Pour mener une recherche efficace, sortez des sentiers battus: visez le marché caché. C'est ce que va vous permettre de faire le networking. Le networking, c'est la constitution, la gestion et l'utilisation d'un réseau relationnel, de manière à maximiser le nombre de contacts et d'atteindre ainsi une population-cible aussi sûrement et aussi efficacement que possible".

    Ses conseils restent vrais aujourd'hui:

    "Etablissez la liste de vos relations personnelles et professionnelles...Etablissez la liste de vos entreprises cibles...Contactez par téléphone chaque personne figurant dans votre liste de relations. Objectif: obtenir un rendez-vous...Rencontrez chacune de ces personnes. Objectif n°1: obtenir des noms d'autres personnes. Objectif n°2: obtenir les noms des personnes pouvant vous mettre en relation avec vos entreprises cibles...Rassurez tout de suite votre interlocuteur en lui précisant bien que vous n'allez pas lui demander un travail, pas plus qu'aux personnes dont il vous communiquera les noms, mais que vous souhaitez seulement recueillir des avis, conseils et suggestions sur votre projet professionnel...Ca y est! Vous avez le contact avec le décideur que vous pouvez aider grâce à vos compétences...A vous de jouer pour le convaincre de vous engager! Mais cela est une autre technique..."

    Tout est dit. Plus exactement tout était écrit depuis...1989!

    Merci François.