UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

emploi - Page 17

  • Cailloux, vendeur et envie

    Mercredi dernier, chez l'Espace Dirigeants, nous avons fêté le rebond de cinq de nos clients. Chacun a eu l'occasion de faire un bref discours et voici 5 conseils que j'ai glanés pour vous.

    Flèche cible.jpgLes cailloux dans la rivière

    Marc a énoncé une métaphore intéressante: une recherche d'emploi ressemble à une longue marche dans une rivière parsemée de pierres. La pépite - le bon job - se cache derrière un caillou. Problème: on ne sait pas lequel. Il convient donc de retourner tous les pierres de la rivière pour trouver le poste rêvé. Et ne pas en négliger une seule.

    Vendeur de choc

    Marc a également comparé le chercheur d'emploi à un vendeur. En effet, un bon vendeur se prend un certain nombre de portes dans la figure avant de décrocher une vente. S'il se décourage rapidement ou s'il perd la foi dans son produit, il est préférable qu'il change de métier. C'est la même chose pour le chercheur d'emploi, il doit se lever tous les matins et faire son métier de prospecteur de job, avec confiance, énergie et persévérance. Et accepter le fait que la plupart des portes ne s'ouvrent pas ou se referment tristement.

    Donner envie

    Pierre, quant à lui, nous a expliqué que, si les compétences étaient une condition nécessaire pour décrocher un bon job, elles ne suffisaient pas. Son expérience de la recherche d'emploi lui a montré qu'il convenait surtout de donner envie à l'employeur de vous embaucher. Donner envie passe par le discours, le sourire, la confiance en soi, le mental, les idées, la motivation, le sens de l'écoute, la forme physique, l'énergie, l'assertivité, etc. C'est une discipline de tous les jours. 

     Réseau, réseau, réseau

    Henri a insisté sur l'importance du réseau et la nécessité de reprendre contact avec beaucoup de personnes de son entourage professionnel, tout particulièrement ceux que l'on a pas vus depuis longtemps. Il a expliqué comment son activation du réseau était montée en puissance et communiqué le résultat obtenu au bout de quatre mois de recherche: deux contrats de travail qui arrivent par la poste, le même jour. 

     Projet de coeur

    Last but not least, Olivier a conseillé de prendre le temps de bien savoir ce que l'on veut faire avant de commencer sa recherche d'emploi. Pour illustrer son propos, il a raconté comment il a pris trop rapidement un poste dans la continuité de celui qu'il avait quitté quelques mois auparavant. Et la façon dont il s'était rendu compte que cela ne lui convenait pas. Pour finalement prendre la décision de se lancer, avec succès, dans la reprise d'entreprise.

     

  • Les cadeaux entretiennent le Réseau

    réseau,emploi,job,cadeauDans les nombreuses bonnes pratiques du Réseau, il convient de ne pas oublier le "cadeau Réseau".

    J'ai été le premier à en parler lors de la parution de mon livre "Trouver le bon job grâce au Réseau" en 2005, et je constate avec plaisir que l'idée continue de parfaitement fonctionner sur le terrain.

    Pour ceux qui ne connaissent pas ce truc infaillible, voici trois exemples:

    - François arrive en rendez-vous Réseau face à un interlocuteur qui est passionné par la problématique de la recherche du nouveau Business Model de l'industrie pharmaceutique. Au début de l'entretien, au milieu ou à la fin de ce dernier, François offre à son interlocuteur une étude de McKinsey ou un article de la Harvard Business Review sur le sujet. Effet garanti.

    - Isabelle veut relancer un certain nombre de contacts Réseau à qui elle n'a pas donné de signes de vie depuis plus de deux mois. Elle leur envoie de ses nouvelles, accompagnées d'un cadeau (article, étude, résumé de livre, etc.). Imaginons qu'elle veut recontacter vingt personnes, il faut qu'elle trouve des idées pour chacune de ces personnes. Rassurez-vous, un même article passionnant ou un compte rendu de conférence pourra servir à plusieurs professionnels dans la cible à relancer.

    - Henri vient voir un de ses prospects dans le cadre d'une démarche de Business Networking et il lui apporte un livre professionnel qu'il lui remet au début de l'entretien. Excellent moyen de commencer la discussion sur de bonnes bases. Je le confirme puisque, il y a quelques années, une personne m'avait fait le coup et que cela avait parfaitement fonctionné avec moi.

    Pour bien fonctionner, le cadeau doit être:

    - pertinent

    - personnalisé

    - utile

    - inattendu

    - donné au meilleur moment

    - valorisé

    Bonne nouvelle: peu de réseauteurs connaîssent cet accélérateur de Réseau. Alors, qu'en adoptant cette stratégie du cadeau, vous ferez la différence avec vos compétiteurs.

     

  • Une preuve de plus que le Réseau cela marche toujours

    Témoignage de Maximilien:

    Cher Monsieur,

     

    Je vous contacte pour vous remercier de nous faire partager vos excellents conseils sur votre blog. La lecture de vos articles m'a permis de garder une bonne motivation dans ma recherche d'emploi que je menais en parallèle de mon précédent job. Il se trouve que c'est le réseau, parmi les différentes pistes que j'explorais, qui vient de me permettre de trouver mon nouveau poste, au sein de la direction stratégique d'une grande entreprise.

    Cette opportunité m'a été signalée par ma femme. N'oublions pas le conjoint dans la recherche d'emploi! Ma femme assistait à un dîner où elle a rencontré une amie d'une de ses amies...qui avait entendu parler d'opportunités existantes dans l'entreprise en question. Cette amie d'amie a accepté de me mettre en relation avec son contact dans l'entité concernée et cette piste s'est révélée gagnante.

    Après la mise en contact, j'ai rencontré quatre personnes successivement: l'actuel et l'ancien responsables du service, la DRH et un membre de la Direction Générale. La chance que j'ai eue est d'avoir été, dès le départ, positionné sur un entretien de recrutement et non sur un entretien de courtoisie.

    Pour préparer les entretiens, j'ai réfléchi à clarifier trois points.

    1) D'abord avoir un discours très clair sur les raisons qui me poussaient à quitter le conseil, tout en insistant sur tous les aspects positifs et structurant de cette expérience. 2) Ensuite, raconter une histoire cohérente prouvant que mon parcours professionnel me rendait légitime pour ce secteur particulier. 3) Enfin, illustrer les compétences que j'apportais par des missions réalisées et réussies dans cet univers.

    Dans les phases de transition de carrière, parler de son projet autour de soi me paraît hautement recommandable.

    Je note également que ce n'est pas toujours là où on l'attend que le Réseau finit par payer.

    Bien cordialement,

    Maximilien

  • Optimisez votre démarche de Networking

    Si vous avez besoin de vous faire opérer de la main, vous allez chercher un chirurgien spécialiste de la main. Pas un chirurgien généraliste qui fait un peu de tout, et une main à l'occasion...

    En matière de Networking, c'est la même chose. Les connecteurs et les prescripteurs ne pourront vous recommander que si vous les aidez à comprendre votre spécialité, votre expertise et votre différence.

    Vous pouvez penser qu'en étant trop pointu sur votre spécificité, vous allez passer à côté de plein d'opportunités de jobs ou de business. Or l'expérience nous démontre que c'est tout le contraire qui se produit: en étant trop généraliste ou vague, vous n'intéressez personne.

    Les connecteurs ont besoin de ne retenir que l'essentiel sur vous: ce que vous faites précisement et ce que vous "délivrez".

    En Business Networking, si vous n'êtes pas clairement identifié sur une spécialité, vos efforts seront vains. Vous n'obtiendrez pas de recommandations et vous direz comme certains: "Le Réseau, cela ne marche pas".

    En recherche d'emploi, si votre positionnement n'est pas simple et univoque, votre réseautage va tourner en rond et vous n'aurez pas accès aux décideurs: vous ferez du réseau "salon de thé", sympathique, certes mais chrono-phage et inefficace.

    Donc, en Réseau: focus, focus focus!

  • Jamais seul. Jamais.

    La solitude est la pire des choses qui puisse arriver à un chercheur d'emploi. Quoi de plus déprimant que de rester seul chez soi, d'envoyer des candidatures spontanées à la pelle, de parcourir les annonces sur le net, de répondre aux rares offres correspondant à son profil, d'attendre d'être convoqué à un hypothétique entretien, et de ne rien voir arriver hormis quelques malheureuses réponse négatives. C'est la spirale de l'échec qui s'enclenche et le découragement progressif qui s'annonce.

    En période de recherche d'emploi, il est capital de ne pas rester seul. Si vous n'avez pas la chance d'être suivi par un cabinet d'outplacement (moins de 10% des cadres en repositionnement professionnel le sont), il vous faut absolument rejoindre une association ou une structure de bénévoles qui vous aide à professionnaliser et à optimiser votre démarche. Et à faire efficacement du Réseau! Pour cela, choisissez bien le groupe qui vous convient et qui correspond à vos besoins.

    L'activation Réseau est en effet beaucoup plus facile et efficace si l'on fait partie - ou si l'on rejoint - un  groupe de chercheurs d'emploi. Mais une fois intégré dans ce collectif, soyez positif et actif: suscitez les échanges, donnez et recevez, rechargez-vous en énergie positive pour mieux aider les autres et leur donner envie de vous aider.

    Ces groupes sont nombreux. J'en parlerai une prochaine fois.