UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Généralités Réseau - Page 15

  • La canicule est de retour?

    Si j'en crois la dernière note de conjoncture de l'Apec, la météo estivale de la recherche d'emploi est au beau fixe. Est-ce la réalité ou un avatar de la méthode Coué?

     

    "La proportion d'entreprises qui déclarent rencontrer des difficultés de recrutement (de cadres) ne cesse d'augmenter. Elles sont aujourd'hui quatre sur dix. Ces tensions vont sans doute se renforcer de manière préoccupante dans les prochains mois" nous indique la note de l'Apec intitulée: "Un été au beau fixe". Diable, voilà des bonnes nouvelles! En allant plus loin dans la lecture de ce bulletin météo, on apprend que le nombre d'offres d'emploi de l'Apec a dépassé les 200 000 par an et qu'elles ont augmenté de 23%. En résumé que le cadre est devenu un oiseau rare que tout le monde s'arrache et qui croule sous les propositions.

     

    Au risque de refroidir l'atmosphère, je dirai que la réalité sur le terrain est moins idyllique. C'est certainement une bonne chose d'interroger les entreprises et de comptabiliser les offres,  mais il est tout aussi nécessaire de questionner les candidats qui se heurtent à un marché de l'emploi encore difficile même si, certes,il s'améliore.  La réalité est cependant que, pour beaucoup de cadres au chômage, la quête d'un emploi reste un marathon qui se mesure en mois.

    Force est de constater que les entreprises, à force de chercher le mouton à cinq pattes ou le pur copié-cloné, ne fluidifient pas le marché. La France n'a pas encore fait sa révolution culturelle en matière de recrutement. Elle y travaille mais la route est longue.

    Dans ce combat, le Réseau a toute sa place car il reste encore le meilleur moyen de contourner l'obstacle du copié-cloné et du mouton à cinq pattes. 

  • Networking aux USA

    Le Networking fait partie de la culture américaine.

    Il fonctionne au travers de nombreuses soirées organisées chaque jour qui durent environ 2 heures. Le prix d'entrée est de 10 à 30 $. Vous recevez un badge avec votre nom à l'entrée et vous vous mêlez à la foule afin d'obtenir de nouveaux contacts.

    Il y a 2 types de soirées Networking:


    Les premières se passent le plus souvent dans un bar, avec 50, 100, 150 personnes ou plus, dans un environnement bruyant, où la musique bat son plein. Chacun prend 2 à 3 minutes pour se présenter, ce que l'on appelle un « elevator pitch* ». Un « elevator pitch » consiste à vous présenter vous et votre service ou profil de job que vous recherchez, de la façon la plus claire et la plus concise en quelques secondes, comme si vous étiez dans un ascenseur. Ensuite vous glanez des cartes de visite et on passe au suivant. Certains pensent que plus ils auront collecté de cartes de visites, meilleur sera le business.


    Les secondes sont des soirées plus intimes de 10 à 25 personnes qui se déroulent dans une salle de réunion, donc environnement calme et plus propice au business. Cela commence par un tour de table ou chacun se présente au groupe. Puis chacun prend le temps de se parler individuellement. Ayant entendu le profil de chaque personne au début, vous savez de suite vers qui vous diriger. Ceci sont plus efficaces car vous allez plus vite à l'essentiel. Cela permet de commencer à tisser des liens avec son interlocuteur pour établir une relation de confiance qui sera primordiale dans la suite des échanges.

    Pour trouver les prochains networking sur New York, vous pouvez consulter www.biba4network.com , www.newyorkbusiness.com ou www.nyreport.com/biba.

  • Big is still beautiful

    Le classement des 500 premières entreprises mondiales du magazine Fortune vient de sortir. 

    Dans le cadre d'une recherche d'emploi via le Réseau où la question n°1 est vers quelles entreprises dois-je orienter ma quête, cette étude vient à éclairer les choix.

     

    Constatations:

    - Les "vieilles nations", résistent: avec 162 entreprises placées, les Etats-Unis continuent à dominer le chassement. Sur les 10 plus grosses firmes du monde, cinq sont américaines. Derrière l’Amérique, on retrouve, comme il y a vingt ans, les mêmes pays, dans le même ordre : le Japon, l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne.

     

    - La montée en puissance de l’économie chinoise est flagrante: il y a 24 multinationales chinoises parmi les 500 plus grandes entreprises de la planète, contre seulement 11 il y a quatre ans.

     

    - La France se débrouille bien: elle place 38 de ses entreprises parmi les 500 premières mondiales, mieux que nos voisins allemand (37) ou anglais (33). Des entreprises leaders mondiaux de leur secteur - c’est le cas dans le transport aérien, le luxe, le BTP, les matériaux de construction ou la grande distribution. A n'en pas douter, la France conserve son rang dans la cour des grandes entreprises.

  • Merci le Réseau

    Quelques témoignages Réseau reçus ce jour:

     "Ce message pour vous informer que je ne pourrai pas participer demain à notre réunion: elle aurait probablement été aussi la dernière... En effet, je commence théoriquement le 16 août dans la banque avec quelques challenges en perspective... Le réseau, cela marche, allez-y, foncez. En vous remerciant encore pour votre écoute et vos encouragements".

     

    "Je suis heureux de vous apprendre que mes recherches ont abouti. J’ai signé mon contrat vendredi. Je commence le 20 AOUT. Je quitte mon secteur d’activité et rejoins le groupe xxx en tant que Directeur. J’ai trouvé ce job grâce au réseau. Je suis bien sur très impatient de démarrer. Je tenais à vous remercier pour tes contacts et conseils que vous m’avez donnés. Cette période m’a en tout cas permis de m’ouvrir à d’autres horizons et surtout de nouer des relations riches et amicales.
    J’ai surtout compris le grand intérêt du réseau et souhaite bien entendu garder le contact avec chacun d’entre vous".

    A suivre

     

     

  • Corrigé

    Voici le corrigé tant attendu par la foule en délire: 

    Bonjour (je vous conseille de mettre le nom de la personne),

    Je me permets de vous contacter sur les conseils de M. (pourquoi se permettre?)

    Je suis publicitaire depuis 9 ans et souhaite maintenant évoluer vers les métiers du recrutement ou de l'outplacement. (du recrutement ou de l'outplacement...attention le projet est flou!)

    Je valide en ce moment mon projet auprès de professionnels du secteur.

    C'est dans ce but que M m'a conseillée de vous contacter.(de vous rencontrer serait plus explicite et éviterait un éventuel entretien réseau au téléphone!)

    Cela ne devrait pas prendre plus de 30 minutes : pourrait-on se rencontrer dans les deux ou trois semaines à venir ? (pourquoi mettre tout de suite les phrases de déminage alors qu'on a pas encore eu d'objections?)

    En vous remerciant par avance.(il faut dire à ce stade que l'on appellera la personne pour prendre rendez vous! En effet si vous attendez que la personne ciblée vous contacte, vous risquez d'attendre longtemps...)

    Bien cordialement,

    XYZ

    Tél : 06 07 00 00 00

    Vous pouvez le constater: un simple mail Réseau est un vrai travail d'orfèvre!