UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonnes pratiques Réseau - Page 6

  • Sortez de votre bocal

    réseau,networking,enjeux,bommelaer,emploi,dirigeants,outplacement,réseautageLe Networking efficace commande de sortir du bocal professionnel, familial et amical dans lequel la grande majorité d'entre nous barbote.

    Ronald Burt, spécialiste anglo-saxon du Networking, explique dans son livre "Stuctural Holes: the Social Structure of Competition" combien il est indispensable de sortir du silo étanche et confortable dans lequel chacun d'entre nous a tendance à se complaire par facilité.

    Toutes les professions sont concernées. Personne n'échappe à ce travers naturel. Même les universitaires qui professent le Networking!

    Burt souligne que c'est en se connectant à plusieurs silos, en provoquant les confrontations et les échanges entre des grappes de personnes différentes que l'on obtient le plus d'informations originales et pertinentes. C'est aussi en sortant de son réseau de clones qu'il est possible de générer un plus grand nombre d'idées nouvelles et le plus d'ouverture d'esprit.

    A ce stade, rien ne remplace la rencontre physique: une poignée de clics ne remplace pas une poignée de main. En effet, les réseaux sociaux sur la toile (Facebook, Viadeo et LinkedIn) sont majoritairement utilisés pour renouer des liens existants et pour rester connecté à son réseau existant. En ce sens, ces plateformes ne favorisent pas vraiment l'ouverture à de nouveaux contacts.

    Les nouvelles interactions se réalisent de deux façons:

    1) par la proaction, c'est à dire par la volonté de rencontrer régulièrement de nouvelles personnes.

    2) Et surtout par vos ambassadeurs, c'est à dire votre réseau "ouvert" qui vous propose des nouvelles connexions.

    A vous d'être proactif et de passer les bons messages à vos ambassadeurs!

  • Le Zorro du Réseau

    zorro.jpgConnaissez-vous le Zorro du Réseau?

    Non?

    Et pourtant il existe. Cherchez bien, je vais vous aider en vous le présentant. Vous en avez sans doute déjà croisé un, ou même plusieurs.

    Le Zorro du Réseau est la personne qui, ne vous connaissant pas avant que vous entriez dans son bureau, va se mettre en quatre pour vous aider dans votre recherche d'emploi. Jusque là, il était masqué, vous ne saviez même pas qu'il existait. Et tout à coup, il se dévoile: accueillant, attentif, généreux et  enthousiaste. Vous devenez la personne la plus intéressante et la plus importante de sa journée. Il est prêt à vous prêter Tornado, son fier étalon, pour accélérer votre recherche d'emploi. Ou alors mettre à votre service Bernardo, son fidèle et muet valet, pour repasser votre chemise et cirer vos chaussures avant votre prochain entretien d'embauche sérieux.

    Au début, lorsque l'on se trouve en face d'un Zorro du Réseau, on ne comprend pas. On s'interroge:  pourquoi cet inconnu est beaucoup plus aidant, disponible et actif que certains de mes meilleurs amis? 

    Explication: le Zorro du Réseau veut simplement vous aider parce que cela lui fait PLAISIR de le faire! Attention, sachez qu'il ne la fera pas avec tout le monde. Il se démène pour vous parce que vous arrivez au bon moment au bon endroit. Vous êtes devenu en quelque sorte sa croisade de la semaine ou du mois. Et si vous effectuez un suivi "nickel chrome" de votre activation Réseau, vous vous en ferez un allié indéfectible dans tout votre recherche d'emploi. Et même dans la suite de votre carrière professionnelle.

    AuZZi, n'oublieZ jamaiZ de lui dire merZi.

  • Les zozos du Réseau

    Taupe.jpgLes zozos du Réseau sont parmi nous. Ces sympathiques amateurs qui nous bercent de leurs boulettes font quelquefois notre bonheur, quand ils ne nous énervent pas carrément.

    Pour ma part, j'adore celui qui vient me rencontrer en me disant: "J'ai adoré votre ouvrage, c'est d'ailleurs devenu mon livre de chevet". Et dans la discussion qui suit, je me rends compte qu'il n'a rien compris à ce que j'ai écrit et qu'il accumule les bévues basiques de l'apprenti réseauteur.

    J'aime beaucoup aussi celui qui se trompe de rendez-vous et se présente à votre bureau la veille du rendez-vous prévu.

    Sans parler de la vedette qui vous appelle pour prendre un rendez-vous et qui, à la question: "Puis-je savoir ce que je peux faire pour vous?", vous répond: "Je ne sais pas. C'est untel qui m'a conseillé de vous rencontrer."

    Il y a aussi l'artiste qui monopolise la parole pendant toute la durée de la rencontre et qui ne vous en laisse pas en placer une, alors que normalement il vient vous voir pour glaner quelques conseils ou informations.

    La palme revient également à celui qui enlève ses chaussures pendant l'entretien, voire à l'autre qui prend ses coups de fil personnels en plein milieu du rendez-vous et vous permet de tout savoir de la liste des courses du soir.

    Les zozos du Networking font partie du Réseau. Ils ont une fonction utile à plusieurs titres:

    1) ils nous enseignent - ou nous rappellent - ce qu'il ne faut pas faire

    2) ils nous apprennent la patience et la gentillesse

    3) ils nous permettent de les aider, en leur signalant avec délicatesse leurs menues erreurs

    4) ils me donnent le thème ce billet.

  • Réseau: quand le melon nous prend le chou

    Chien sérieux.jpgDans votre démarche de réseautage, il peut que vous tombiez un jour sur le fat. Cet individu se distingue par un ego hypertrophié qui a réduit à néant, chez lui, tout atome de lucidité et de modestie. Gonflé de son importance, bouffi par son statut et couperosé de suffisance, le fat a clairement pris la grosse tête. A ce titre, c'est un personnage intéressant du bestiaire du Networking.

    Ce faraud daigne vous recevoir car vous venez de la part de quelqu'un qu'il considère comme étant au moins son égal. Il consent à vous écouter brièvement et va passer le reste de l'entretien à se pavaner dans son autosatisfaction.

    Vous vous rendez vite compte, en face de lui, qu'il a pris le melon. Que dis-je, ce n'est même plus un melon, c'est une véritable pastèque! 

    Le fat n'est ni méchant, ni toxique. Il est juste prétentieux et suffisant. Il ne faut cependant pas fuir cet hypertrophié du bulbe, il convient d'en tirer le meilleur en ne le contredisant pas. Si vous entrez dans son jeu, il peut être disposé à vous aider et vous ouvrir son carnet d'adresses garni de fruits généreux, de melons et de pastèques.

    Le fat redescend sur la planète terre le jour où, à son tour, la superbe société dont il constitue un rouage indispensable lui demande de débarrasser rapidement le plancher et d'emporter sa collection de nains de jardin chez lui pour laisser la place... à un remplaçant tout aussi indispensable. 

  • Assertivité

    Solidarité.jpgSi vous utilisez le Réseau au cours d'une recherche d'emploi, vous avez le droit de douter.

    Mais il ne faut jamais le montrer!

    Vous pouvez douter de vous, de votre projet, de votre stratégie, de vos chances de réussite, de votre légitimité, de votre envie, de votre énergie, de votre cravate, etc.

    Mais si vous le montrez, le Réseau risque de ne pas vous aider et de se tarir.

    Une des clés du succès du Réseau, c'est l'ASSERTIVITE.

    L'assertivité est la capacité d'affirmer les choses de façon convaincante pour que votre interlocuteur ne mette pas en doute vos propos

    L'assertivité se travaille. Sur la forme: dans votre façon de bouger, d'occuper l'espace, de parler, de regarder, et de réagir.

    Elle se travaille également sur le fond: dans ce que vous dites (ou ne dites pas). En effet, si vous émaillez votre discours de : "peut être", "presque", "à peu près", "disons que", vous affaiblissez votre assertivité et vous perdez en force de conviction. Si vous expliquez que vous avez deux projets et que vous hésitez encore avec un troisième, vous vous tirez une balle dans le pied: PAN!

    Le Réseau ne vous aidera que si vous lui inspirez confiance. Vos interlocuteurs vous ne donneront des conseils pertinents que si votre projet est convaincant. De même, ils ne vous donneront des noms de personnes à contacter - et donc à rencontrer - que si vous semblez sûr de vous et de la réussite de votre démarche de repositionnement.

    Le Réseau n'est pas gentil, il est pragmatique: il n'aide que ceux qui s'aident. Il a le flair pour épauler ceux qui ne doutent pas. En revanche, il baisse les bras devant les indécis, les confus, les  incertains, les désorientés, les filandreux, les flambys, les hésitants, les flottants, les douteux, les oscillants, les flous, les minaudeurs et les mous du genoux.