UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bonnes pratiques Réseau - Page 8

  • S'extraire du cocon

    Penguins.jpgLe Networking efficace commande de sortir du petit écosystème professionnel, familial et amical dans lequel la grande majorité d'entre nous se prélasse.

    Ronald Burt, expert du Networking, dans son livre "Stuctural Holes: the Social Structure of Competition", explique qu'il est indispensable de sortir de ce silo étanche et confortable pour passer à la vitesse supérieure en matière de Réseau.

    Il souligne que c'est en se connectant à plusieurs silos différents, en provoquant les confrontations et les échanges entre différents groupes de personnes que l'on obtient le plus d'informations originales et pertinentes. C'est aussi en sortant de son réseau de clones qu'il est possible de générer le plus d'idées nouvelles et le plus de nouvelles connexions

    A ce titre, il faut insister sur la nécessité de la rencontre physique une poignée de clics ne remplace pas une poignée de main! En effet, si les réseaux sociaux sur Internet sont utiles pour renouer des liens existants et pour rester connecté à son réseau existant, ces plateformes ne favorisent pas nécessairement  la création de nouveaux contacts.

    Les nouvelles interactions se réalisent de deux façons: par la pro-action, c'est à dire par la volonté - et la discipline - de rencontrer régulièrement de nouvelles personnes. Et également par ses ambassadeurs, c'est à dire son réseau "ouvert" qui peut - si on le sollicite - nous proposer des nouvelles connexions et nous faire avancer. 

  • Le mot le plus important dans le Réseautage

    thanks-keyboard.jpgQuel est le mot magique en matière de Networking?

    La réponse est: merci.

    En effet, si l'interlocuteur Réseau est disponible pour vous aider à atteindre votre objectif. S'il vous reçoit, vous conseille, vous informe, et vous donne des contacts. La moindre des choses, c'est de le remercier.

     

    Le remercier de vous recevoir.

    Le remercier pour ses conseils.

    Le remercier pour les informations confiées. 

    Le remercier pour les contacts donnés.

    Hélas, on ne remercie jamais assez, jamais assez, jamais assez.

    Ainsi, lorsque vous êtes la personne sollicitée par un membre du Réseau, comment réagissez-vous devant une personne que vous avez reçue et aidée, et qui n'a pas pris le temps de vous remercier?

    Est-ce que vous la recevez deux ans après, lorsqu'elle se manifeste à nouveau, toute mielleuse et un peu merdeuse, pour vous demander des conseils?

  • Chercher un job dans un autre pays

    valise 2.jpgComme de plus en plus de cadres en recherche d'emploi, vous envisagez de trouver un nouveau poste en dehors de la France. Vous ciblez ainsi des pays dans lesquels le marché de l'emploi est plus favorable.

    Pour dénicher votre nouveau job local, le Réseau est incontournable.

    Bonne nouvelle: les nouvelles technologies vous facilitent les choses.

     

     Voici quelques conseils pour optimiser votre démarche:

    - Adaptez votre projet, votre communication à la culture locale

    - Ciblez les entreprises internationales et locales pertinentes dans le pays visé

    - Identifiez les principaux chasseurs de têtes locaux et contactez-les

    - Repérez les job boards locaux et mettez en place une veille sur ceux-ci

    - Listez vos contacts Réseau sur place, et prenez contact avec eux

    - Utilisez LinkedIn pour identifier d'autres contacts Réseau intéressants et mettez vous en relation avec eux

    - Téléphonez et skypez pour établir les premiers contacts 

    - Allez régulièrement sur place pour rencontrer en face à face le Réseau et vous faire connaître

    - Organisez soigneusement votre emploi du temps pour maximiser votre efficacité au moment où vous êtes dans le pays ciblé

    - Assurez un suivi scrupuleux des contacts établis et rencontrés.

  • Les nouvelles stratégies gagnantes pour décrocher un nouveau poste

    bommelaer,réseau,réseautage,dirigeants,enjeux,partenaires,emploiL'hebdomadaire Le Point nous propose cette semaine, dans son dossier "Spécial recrutement", un article très intéressant intitulé : "Les nouvelles pistes pour retrouver un emploi".

    Enfin nous allons savoir ce qu'il faut faire pour trouver ce satané bon job qui a toujours la mauvaise idée de se planquer dans inénarrable marché caché!

    Trois cas sont cités: Alain, Anne-Sophie et Bernard.

    Quelles stratégies audacieuses ont-ils suivies? 

    En 2009, Alain s'est "exposé" de façon insolite au parc des exposition de la porte de Versailles (5000 mètres carrés pour lui tout seul) et a placardé des affiches géantes dans Paris aux abords du périphérique tout en développant en parallèle un site Internet. Son message: "Vous cherchez un directeur marketing? J'ai créé un salon pour moi tout seul". Résultat: il a in fine trouvé son job par la voie classique.

    En 2010, Anne-Sophie, quant à elle, filme son CV comme une série TV de Canal + et diffuse le tout sur la toile. Gros buzz médiatique. Succès personnel. Mais depuis Anne-Sophie enchaîne les CDD.

    Troisième cas: 2009, Bernard se paye une campagne d'affichage à Nantes. Ouest France, France Info puis la télé s'intéressent à lui. En 2011, il décroche enfin un CDI de Directeur Commercial.

    Moralité: si l'audace est nécessaire, elle n'est pas suffisante.

    Un conseil : plutôt que de vous payer une campagne publicitaire de plusieurs dizaines de milliers d'euros, achetez "Décrocher un nouveau poste" aux éditions Eyrolles. Cela coûte 20 euros.

     

  • Comment obtenir un deuxième rendez-vous Réseau avec la même personne?

    réseau,networking,bommelaer,enjeux,dirigeants,recherche,emploi,chasseurs,têtes,outplacementDans une recherche d'emploi, il faut créer la différence.

    Aux débuts des années 2000, lorsque j'ai décidé de changer métier et de me lancer dans l'outplacement. Personne n'attendait la misérable fourmi que j'étais et, pour couronner le tout, je ne connaissais personne dans ce métier.

    A l'époque, j'ai utilisé la stratégie classique de l'étude marché. Et je lui ai ajouté un "plus" que je vous livre en exclusivité mondiale.

    En bon élève du Réseau, j'ai activé des contacts en appelant des personnes que je ne connaissais pas de la part d'une connaissance commune. Mon objectif affiché: mieux comprendre le métier dans lequel je voulais me lancer. Et ma différence, c'était que j'expliquais que je profitais de ce tour du marché pour réaliser une étude que j'avais pompeusement appelé: "L'outplacement des Dirigeants, aujourd'hui et demain".

    Résultat: la fourmi besogneuse a été reçue par 47 consultants en outplacement, 9 DRH, et 13 patrons de cabinets (décideurs). Elle n'a essuyé que 4 refus.

    Mieux encore: j'ai effectivement réalisé cette étude!

    Et, grâce à cette étude, j'ai obtenu un deuxième rendez-vous avec la plupart des patrons de cabinets d'outplacement qui étaient très curieux de connaître mes conclusions.

    Cette stratégie besogneuse a déclenché trois pistes et un job!

     Pour ceux qui changent de métier ou de secteur, la stratégie de "l'étude marché à présenter" permet non seulement de rencontrer facilement beaucoup de professionnels mais surtout d'obtenir des deuxièmes rendez-vous avec des décideurs. Ce qui vaut de l'or en matière de Réseau orienté recherche d'emploi.