UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Généralités Réseau - Page 6

  • Proaction

    Lorsque vous êtes sur les moyens traditionnels de recherche d'emploi, vous êtes dans un mode réactif. En effet, vous réagissez à des annonces (sur les jobboards, dans la presse économique ou professionnelle, et sur les sites des entreprises). De même, lorsque des cabinets de recrutement ou des chasseurs de têtes vous appellent pour un poste, vous êtes toujours en mode "réaction".

    Activer le Réseau consiste à ne pas attendre assis sur le bord du fleuve l'annonce - et donc le poste - du siècle. Il s'agit, au contraire, d'aller vers les entreprises et les interlocuteurs ciblés. C'est une démarche proactive et c'est cela qui fait toute la différence. Au lieu de limiter votre choix aux propositions d'emploi visibles sur le marché, c'est vous qui prenez le volant de votre recherche d'emploi et qui la pilotez vers l'horizon que vous avez défini. Pour réussir dans votre démarche, vous avez besoin d'un objectif clair, de cibles identifiées et de quelques connexions pour démarrer. Ensuite, laissez faire la magie du Réseau.

  • Le Réseau va-t-il se gripper?

    Virus H1N1, fièvres, contamination, vaccins, masques, éternuements, etc: les médias nous alertent de façon insistante, tout le monde en parle, les entreprises se préparent: la grippe est le sujet à la mode!

    Et le Réseau dans tout cela?

    Sachant que la rencontre physique, le face à face, l'échange verbal et la poignée de main sont au coeur du Networking, comment le Réseau va-t-il traverser cette pandémie annoncée? Est-ce que les réseauteurs vont encore pouvoir décrocher des rendez-vous avec des personnes qu'ils ne connaissent pas alors que la grippe sévira? Et cela même avec une bonne recommandation?

    La réponse est claire: oui, le réseautage devrait se ralentir si la grippe est aussi contagieuse que ce qu'affirment certains spécialistes. En plus de la peur d'être contaminé par un networker inconnu, les cadres en entreprises auront peu de temps à consacrer à recevoir des interlocuteurs si les effectifs de leur département sont décimés.

    Quelles solutions?

    Une certitude: le téléphone, les mails et le réseautage sur Viadeo et LinkedIn vont prendre plus d'importance dans le réseautage pendant le pic de contamination.

    Par ailleurs, lorsque l'on appelera un contact réseau pour le rencontrer, il faudra peut être aussi le rassurer en lui expliquant que l'on est vacciné...

     

  • Le Réseau va-t-il se gripper?

    Virus H1N1, fièvres, contamination, vaccins, masques, éternuements, etc: les médias nous alertent de façon insistante, tout le monde en parle, les entreprises se préparent: la grippe est le sujet à la mode!

    Et le Réseau dans tout cela?

    Sachant que la rencontre physique, le face à face, l'échange verbal et la poignée de main sont au coeur du Networking, comment le Réseau va-t-il traverser cette pandémie annoncée? Est-ce que les réseauteurs vont encore pouvoir décrocher des rendez-vous avec des personnes qu'ils ne connaissent pas alors que la grippe sévira? Et cela même avec une bonne recommandation?

    La réponse est claire: oui, le réseautage devrait se ralentir si la grippe est aussi contagieuse que ce qu'affirment certains spécialistes. En plus de la peur d'être contaminé par un networker inconnu, les cadres en entreprises auront peu de temps à consacrer à recevoir des interlocuteurs si les effectifs de leur département sont décimés.

    Quelles solutions?

    Une certitude: le téléphone, les mails et le réseautage sur Viadeo et LinkedIn vont prendre plus d'importance dans le réseautage pendant le pic de contamination.

    Par ailleurs, lorsque l'on appelera un contact réseau pour le rencontrer, il faudra peut être aussi le rassurer en lui expliquant que l'on est vacciné...

     

  • Confiance encore et toujours

    La confiance est au coeur de l'actualité. Hervé Serieyx vient de sortir un livre intitulé "Confiance, mode d'emploi". Stephen R Covey avait publié il y a quelques mois "Le pouvoir de la confiance" et je conseille, dans toutes mes conférences, de lire "La société de défiance" de Pierre Cahuc.

    La confiance est à la mode car, en période de crise, elle fond à vitesse grand V. Elle s'étiole, s'éparpille, se disperse, se ventile, se gazifie.

    Le problème est qu'elle est absolument nécessaire à la très attendue - mais hélas lointaine - reprise de l'économie.

    Elle est aussi au centre de la réussite d'une recherche d'emploi via le Réseau. En effet, le réseautage lié à la recherche d'un job consiste à rencontrer des personnes que, la plupart du temps l'on ne connaît pas, de la part de relations communes.

    Pourquoi l'inconnu que vous sollicitez pour qu'il vous accorde un rendez-vous vous reçoit-il?

    --> Parce qu'il a confiance dans le connecteur.

    Pourquoi, à la fin de l'entretien avec vous décide-til de vous donner quelques contacts pour poursuivre votre démarche de networking?

    --> Parce qu'il pense pouvoir vous faire confiance.

    C'est le cercle vertueux de la confiance dans le Réseau.

    Inspirer confiance, voilà la clef de la réussite de votre action de Networking.

     

  • Un réflexe de pro

    Vous êtes en recherche d'emploi. Vous utilisez la méthode du Réseau dans votre stratégie de recherche. Vous rencontrez des interlocuteurs que vous ne connaissez pas de la part de connecteurs qui vous ont fait confiance en vous ouvrant leur carnet d'adresses. Lors des appels téléphoniques pour prendre les rendez-vous, vous utilisez le nom du connecteur comme un sésame pour décrocher l'entretien en face à face que vous désirez obtenir.

    Jusque là vous avez tout bon.

    Arrive l'entretien Réseau.

    Un conseil: rappelez toujours en préambule à la personne qui vous accueille de la part de qui vous venez le rencontrer.

    Pourquoi?

    Parce que la plupart du temps votre contact a certes marqué votre nom et votre numéro de portable sur son agenda.

    Mais, neuf fois sur dix, il n'a pas noté le nom de la personne de la part de qui vous venez. D'ailleurs il ne sait plus pourquoi vous venez car le rendez-vous a été pris rapidement au téléphone deux à quatre semaines avant.

    Il se retrouve donc, le jour J, à attendre une personne: vous. Il ne sait pas qui vous êtes (il a oublié). Il ne sait plus pourquoi vous venez (il n'a pas noté). Et surtout il ne sait plus du tout quel est la personne de la part de qui vous venez...

    En lui rappelant le nom du connecteur dès le début de l'entretien, vous lui rendez la mémoire et un énorme service. Vous l'aidez à être plus rapidement à votre écoute et à déployer plus efficacement sa haute bienveillance.