UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

job - Page 2

  • Un drôle de zozo dans le Réseau

    réseau,networking,zozo,outplacement,bommelaer,emploi,job,dirigeant,cadreTémoignage étonnant d'une réseauteuse aguerrie à l'assaut d'un fleuron du Cac 40.

    "Je cible une très grande entreprise française dans laquelle une grande majorité de cadres supérieurs ou dirigeants adorerait travailler.

    Bien évidemment, les décideurs de cette noble institution sont longs à approcher et la démarche Réseau prend un certain temps avant d'aboutir au résultat recherché.

    Mais j'ai lu et stabilossé les bons auteurs et j'applique la méthode Réseau avec rigueur. Je sais être persévérante et patiente lorsque l'enjeu en vaut la peine.
    Mes efforts finissent par payer car, grâce à une solide recommandation, un de mes interlocuteurs ciblés accepte de me recevoir : bingo !
    Le rendez-vous a lieu le jour J et mon hôte m'écoute avec attention et me consacre une bonne grosse heure de son temps précieux. Je sors de cette entretien avec la pèche, le sentiment d’avoir intéressé cette haute sommité et la certitude qu'il va  faire ce qu'il a promis : m'aider à intégrer rapidement le processus de recrutement du groupe.

    Malheureusement, la belle histoire vire à la grosse déception quand, dans les mois qui suivent, mes appels et emails restent sans réponse. Plus de son, plus d'image. 
    Quelle n’est pas ma surprise lorsque, peu à peu, par recoupements, je découvre que tous ceux qui, comme moi, l'ont rencontré en Réseau ont bénéficié du même traitement. L'explication : le placard !
    E
    n clair, mes infortunés camarades et moi avons permis à ce dirigeant placardisé d’occuper ses journées et de remplir le vide sidéral de son agenda."

  • Puisque je vous dis que le Réseau, cela ne marche pas !

    réseau,réseautage,networking,bommelaer, enjeux,dirigeants,outplacement,job,emploi,recherche d'emploiLorsqu'au début du XXIe siècle, j'ai découvert l'exceptionnelle puissance du Networking, j'ai commencé à donner de magnifiques conférences sur ce noble sujet et ces apparitions publiques, dont l'audience aurait pu tenir dans une cabine téléphonique, ont généré quelques rares demandes de "rendez-vous Réseau".

    Un jour, je vois arriver à mon cabinet un "réseauter forcé", vous savez ce type de personne à qui on a dit : "vas-y donc le voir, c'est un monsieur qui se dit grand spécialiste du Networking, ton cas n'est peut être pas complètement désespéré !"

    Monsieur Bison - appelons-le Monsieur Bison - s'assoit en face de moi, les bras croisés, les jambes croisées, dans l'attitude typique de la personne ouverte aux bons conseils.

    Il m'explique que, dans le cadre de sa recherche d'emploi, malgré toutes les recommandations insistantes de ses amis, il ne veut pas faire de Réseautage parce que "le Réseau cela ne marche pas."

    Prenant mon ton le plus docte du "grand Sachant" depuis peu, je m'efforce de reprendre l'histoire du Réseau depuis Jésus Christ et de lui démontrer de façon scientifique, mathématique, psychologique et épidémiologique que le Networking a toujours fonctionné, fonctionne encore et fonctionnera toujours, et cela jusqu'à la nuit des temps.

    Devant son air renfrogné, sa moue dubitative, son œil torve, sa façon compulsive de se tirer la chaussette gauche, ma subtilité épidermique me susurre suavement dans la pavillon de l'oreille que je n'ai pas réussi à le convaincre. 

    Je tente un nouvel essai, j'appelle les grands hommes du Réseau à mon aide : John Kennedy, Benjamin Franklin, Clémenceau, Edgar Faure, Adamo, etc. Ce puissant renfort n'ébranle en rien mon interlocuteur qui, derrière un mutisme désabusé, campe sur sa position.
    De guerre lasse, je lui assène une dernière question ouverte, légèrement liftée, le long de la ligne : "Monsieur Bison, pourquoi n'essayez-vous pas une fois. Juste une fois ? Pour voir ?" 

    Il me sert alors l'argument massue brisa ma patiente argumentation :

    "Dans ma boite, je connais un gars qui a fait du Réseau. Ben, ça n'a pas marché. Ben ouais, il est mort en arrivant à son premier rendez-vous. Crise cardiaque !"

  • Hommage aux associations de bénévoles dans la recherche d'emploi

    bommelaer,réseau,réseaux,networking,réseautage,dirigeants,enjeux,outplacement,bénévole,bénévoles,emploi,job,jobs,recherche,avarap,daubigny,oudinotLa pire des choses dans une recherche d'emploi, c'est la solitude.

    Pour éviter de mener sa transition de carrière seul, une minorité de cadres (environ 5 à 7% des candidats concernés) a la chance de bénéficier de l'appui d'un cabinet d'outplacement.

    Pour les autres, la solution réside souvent dans les associations de bénévoles qui œuvrent dans toute la France pour conseiller, accompagner, entraîner et soutenir un maximum de cadres en recherche d'emploi.
    Cette semaine, l'équipe de bénévoles de jobfinder.fr m'a donné, pour que je la valide, la liste des associations qui va figurer sur cette plateforme sur le net dédiée aux cadres supérieurs et dirigeants en quête d'un nouveau poste. 

    Je connais déjà beaucoup d'associations d'aide aux chercheurs d'emploi. J'y interviens à titre amical depuis onze ans. L'occasion était trop belle, aussi, j'ai profité de cette demande de validation pour me promener sur les sites web de la liste proposée. J'avoue que j'ai été impressionné par le professionnalisme, l'engagement, l'énergie qui se dégagent de ces équipes de bénévoles.

    Ce sont ces soldats du retour à l'emploi qu'il faudrait décorer en France. Il y a réellement de nombreuses médailles du mérite à décerner au sein de cette population de bénévoles !

  • Les zéros du Réseau

    Zéro.jpgLes routes du réseautage sont encore trop souvent encombrées par des zéros totaux, tendance nulos. Il y a en effet des sacrées vedettes dans le Réseau! 

    Dans la mesure où les vacances approchent, c'est le moment de partager ensemble le "bêtisier de l'année". Avec dans l'ordre d'apparition:

    1) Le zéro qui appelle au téléphone un interlocuteur pour prendre un rendez-vous Réseau et qui, après avoir raccroché, ne sait plus avec qui, car il s'est mélangé les pinceaux dans ses fiches d'appel...

    2) Le nulo qui débute un entretien de Networking et se trompe lorsqu'il cite le nom du connecteur...

    3) le zozo qui se présente un matin à un entretien Réseau et qui s'est trompé avec le rendez-vous de l'après midi.

    4) Le pataud à qui son interlocuteur Réseau ouvre une possibilité de poste dans son entreprise et qui, à la fin de l'entretien, s'échine à lui demander des contacts chez les concurrents... 

    5) le zigoto qui débite sa PP2M (présentation personnelle en 2 Minutes) en annonçant fièrement ses quatre principales compétences et qui ne se souvient plus de sa quatrième compétence... 

    6) le nigaud qui demande un rendez-vous Réseau en disant à son interlocuteur que c'est pour récupérer des contacts...

    7) Le lourdaud qui monopolise la parole tout au long de l'entretien Réseau...

    8) le toto qui envoie des mails de demande de rendez-vous et qui n'appelle pas derrière pour les décrocher...

    9) le vilain jojo qui limite son réseau à ses rares amis proches et à ses frères et sœurs

    10) le dingo qui sur utilise le Réseau dans sa recherche d'emploi et qui ne reçoit personne quand il est enfin en poste.

    Avouons-le humblement, on a tous été un jour un zéro du Réseau, Non? Nobody's perfect.

  • Une façon originale et efficace de donner un signe amical à votre réseau

    bommelaer,networking,outplacement,réseau,enjeux,dirigeants,emploi,recherche,job,jobs,cdiUne poignée de clics ne remplace pas une poignée de main.

    En d'autres termes, n'oubliez pas que, en matière de Networking, rien ne remplace la rencontre physique. Passer son temps sur LinkedIn ne représente pas la façon la plus efficace de faire du Réseau. En revanche, cet outil constitue un excellent accélérateur, facilitateur, organisateur et activateur de Réseautage.

    A titre d'exemple, je vous livre en avant première mondiale l'excellente idée qu'un de mes clients en recherche d'emploi utilise depuis quelques semaines, avec succès.

    Cette idée est simple: elle consiste à recommander systématiquement les compétences de ses contacts.

    Voici la recette:

    - prenez une louche de contacts à qui vous voulez donner un signe de vie

    - allez sur le profil de chacun d'entre eux

    - recommandez leurs compétences que vous considérez les plus pertinentes (il suffit de cliquer sur le + qui s'affiche derrière chaque compétence

    - passez au contact suivant

    - arrivé au dernier contact, refermez votre PC et allez boire un verre et reposez-vous.

    Vos contacts ainsi adoubés vont recevoir un message leur indiquant: "X a recommandé vos compétences en matière de ..."

    Leur réaction peut être (plusieurs options possibles) :

    1) Mouaip. Normal, je suis vraiment bon sur ces points là.

    2) Sympa. Bon, il y a quoi à la télé ce soir.

    3) Ouaah! Super sympa. Je vais le remercier par une message rapide.

    4) Wahou! Hyper sympa. Je vais recommander ses compétences à mon tour.

    5) Yeah! Génialissime! Je vais l'appeler pour prendre de ses nouvelles!

    6) Cela tombe bien, je viens de gagner au Superloto et je me demandais avec qui je pouvais partager les 13 millions que je viens de recevoir.

    Certes, le toxique de service pourrait vous dire que votre contact risque de réagir en se disant: "S'il recommande mes compétences, c'est qu'il va encore me demander quelque chose". Mais, comme d'habitude, n'écoutez pas les toxiques... et ne les adoubez pas.