UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

recherche d'emploi - Page 3

  • Have a break

    Chien qui baille.pngC'est l'époque des voeux et, rassurez-vous, cette année, je ne vais pas vous donner mes sempiternels conseils pour envoyer vos voeux intelligement à tout votre réseau.

    Pour ceux dont j'entends le cri de dépit, je vous invite à lire à mon post du 20/12/2011 que vous trouverez facilement en tapant le mot clé "voeux" dans l'outil de recherche.

     

    Mon propos aujourd'hui, en cette veille de fêtes, consiste à vous inviter à faire une pause dans votre action de Réseautage. Surtout pour ceux qui sont en recherche d'emploi.

    Faire un break s'impose car:

    - ce n'est pas le Réseau qui s'use, c'est le réseauteur. Il est temps de recharger vos batteries;

    - une grande partie de vos interlocuteurs ciblés prennent des vacances et vous allez perdre votre temps et votre énergie à essayer de les contacter;

    - vous avez une famille et c'est bien de lui consacrer du temps;

    - vous avez des tonnes de cartes de voeux à écrire;

    - vous avez tout votre carnet d'adresses à vérifier et mettre à jour;

    - vous avez un tableau de suivi d'envoi des voeux à créer et à suivre scrupuleusement;

    - vous avez aussi le droit de prendre des vacances;

    - c'est le moment de mesurer les résultats de votre action Réseau des quatre derniers mois;

    - c'est enfin l'occasion de définir la meilleure stratégie pour votre Networking du 1er semestre 2013.

    Pour les accros du Réseau, un bon break est le bienvenu. Dès le 7 janvier, vous aurez plus d'énergie et plus de pertinence dans votre stratégie de Réseautage. Car il faudra vous remettre au Réseau de plus belle: a winner never quits, a quitter never wins.

     

  • Réseau et savoir-vivre

    Autruche.jpgLe savoir-vivre est le premier des réflexes à adopter lorsqu'on se lance dans l'activation du Réseau. Car la politesse facilite les échanges et crée un lien plus solide et plus durable entre les personnes qui réseautent.

    Le premier séminaire de Networking qu'il faudrait organiser dans le cadre d'un programme d'outplacement, c'est un atelier "règles de savoir vivre". Car le Réseau n'aime pas les mal-élevés; il faut donc faire comprendre au candidat réseauteur qu'il sera trois fois plus efficace dans sa démarche s'il applique les règles de la plus élémentaire politesse. En voici quelques exemples:

    1) remercier par un mot où par un mail la personne qui vient de vous recevoir;

    2) la tenir au courant du résultat des contacts qu'elle vous a donnés;

    3) la prévenir et la remercier personnellement le jour où vous avez trouvé un job.

    En suivant ces règles de savoir vivre, votre image est préservée au sein du Réseau et vos interlocuteurs peuvent se transformer en super connecteurs, veilleurs et détecteurs d'opportunités.

    En ne les appliquant pas, vous faites du "réseau jetable", c'est à dire un réseautage chronophage et peu productif.

    Il y a un an, un « jeune retraité » issu de la chasse de têtes est venu me voir de la part d’une relation commune pour que je lui parle du métiers de l’outplacement. Je l’ai gentiment invité à déjeuner et lui ai donné quelques bons conseils.

    J’attends encore son mot de remerciement… Et je viens de découvrir par hasard qu’il a intégré récemment un cabinet d’outplacement. Il n’a même pas pensé à me prévenir. Si je dois résumer mon opinion sur lui en un seul mot, lequel dois-je choisir ? J’attends vos suggestions.

     

     

     

  • Etre dans le bon casting. Ou ne pas être.

    Casting.jpgAujourd'hui, la vie professionnelle est une affaire de casting: chaque recrutement constitue un casting particulier.

    Et comme les "films" de la vie professionnelle sont tournés de plus en plus rapidement, les engagements sont appelés à durer de moins en moins longtemps.

    De nos jours, lorsqu'un patron se fait virer d'une société, l'actionnaire lance un casting pour trouver le nouveau "premier rôle". Et une fois le nouveau D.G. recruté, le promu fait le ménage dans l'équipe existante et fait son propre casting pour constituer autour de lui sa nouvelle garde rapprochée.

    Jacques Attali, dans un excellent livre intitulé "L'avenir du Travail", publié il y a cinq ans, l'expliquait très bien en disant que la vie professionnelle allait progressivement devenir une longue suite de courtes expériences. Il prenait l'image d'une troupe de théâtre qui se constitue pour une série de représentations et qui se disperse une fois la programmation terminée.

    Le cadre supérieur ou dirigeant se retrouve de plus en plus dans la situation d'un acteur qui courre les castings et qui cherche à se faire engager dans la bonne troupe au bon moment.

    Certes, pour réussir à intégrer la bonne équipe, on lui demande de parfaitement maîtriser son art (compétences). Mais cela ne suffit pas. Il faut aussi qu'il soit visible pour que l'on pense à lui! Il doit donc se fasse connaître auprès des réalisateurs, responsables de casting, producteurs, etc.

    Pour cela, les vrais acteurs dispose généralement d'un agent. Les cadres supérieurs et les dirigeants n'en ont pas.

    Ils ne peuvent se reposer que sur le Réseau. C'est le Réseau qui lui permet d'être choisi pour les bons rôles et de mener une carrière riche et variée. Mais pour que le bouche à oreille fonctionne, il faut développer et entretenir méthodiquement ses relations professionnelles. Et çà, cela ne s'improvise pas. Cela se travaille tous les jours avec les bonnes méthodes et les bons outils.

    Cela vous permettra d'enchaîner les bons rôles, voire même peut être de décrocher un César! Ou même un Oscar!.

  • Chenilles et papillons du réseau

    réseau,bommelaer,networking,recherche d'emploi,outplacement,dirigeantsDans la vie professionnelle, nous sommes tous des lépidoptères. Lorsque nous traversons une phase de recherche d'emploi nous sommes des chenilles. Et le jour où nous trouvons le bon job, nous devenons un joli papillon.

    L'état de chenille n'est pas agréable: on a conscience d'avancer lentement, de n'intéresser personne et on est particulièrement pressé et anxieux de se transformer en papillon.

    Le papillon, quant à lui, virevolte, papillonne, et fascine l'observateur extérieur par sa folle activité.

    Le problème qui se pose souvent dans le Réseau, c'est lorsque le papillon oublie qu'il a été une chenille. Prenons le cas de Jean-Luc qui, lorsqu'il cherchait un job, se plaignait que ses contacts réseau en poste soient si long à lui répondre et à le recevoir; et qui était très en colère quand l'un deux lui opposait un refus.

    Maintenant qu'il est en poste, le papillon Jean-Luc n'a soudain plus le temps de recevoir les personnes que le Réseau lui envoie. En refusant ainsi de jouer le jeu du Networking, il ne respecte pas sa règle de base qui consiste à redonner aux uns ce qu'on a reçu des autres. Certes, il existe toujours de bonnes raisons pour refuser des rendez-vous avec des chenilles inconnues recommandées par des relations. Mais, le papillon ne doit jamais oublié trois choses:

    - la chose la plus précieuse dans le Réseau, c'est sa propre réputation;

    - le Réseau n'oublie pas et garde en mémoire les bonnes actions, comme l'absence de réaction;

    - contrairement aux lois de la nature, dans la vie professionnelle, un papillon peut redevenir une chenille. 

  • Le bon réflexe

    Disruption.pngDidier, 52 ans, patron de Business Unit expérimenté, est en recherche d'emploi depuis 6 mois lorsqu'en avril dernier il décroche un job de Directeur EMEA chez M, une entreprise américaine. Pendant sa transition de carrière, Didier a rencontré 93 personnes via la démarche Réseau. Et c'est un de ces contacts Réseau qui l'a mis sur la piste ayant débouché sur son nouveau poste.

    Fin juin 2012, juste avant la fin de sa période d'essai, Didier reçoit un coup de fil de son patron américain. Ce dernier l'informe que la société M achète un de ses principaux concurrents et que, de ce fait, le poste de Directeur EMEA est confié à une personne de l'entité absorbée! L'américain est désolé pour Didier but business is business.

    Didier encaisse le coup et prend acte de cette décision contre laquelle il ne peut hélas rien faire.

    Il lui faut un weekend pour digérer la nouvelle et dès le lundi matin, il:

    - envoie un mail, avec son Cv réactualisé, à son fichier de chasseurs de têtes français, américains, anglais, belges et suisses

    - réactive 55 contacts Réseau prioritaires - par téléphone et par mail - pour leur annoncer cette nouvelle et leur signaler qu'il est à nouveau disponible.

    Parallèlement, Didier reprend des rendez-vous Réseau et chasseurs en juillet.

    Le 24 juillet, une des 55 personnes prévenues l'appelle pour lui indiquer que la société anglaise D cherche son patron EMEA. Les entretiens se déroulent par téléphone et en face à face fin juillet et pendant le mois d'août et Didier obtient le poste. Le contrat est signé dans la foulée et la prise de poste s'effectue demain, 10 septembre.

    Commentaires:

    1) Didier a pris un coup sur la tête fin juin mais il a eu le bon réflexe de réactiver immédiatement sa recherche d'emploi avant l'été.

    2) C'est tout le travail Réseau effectué par Didier qui a payé deux fois de suite puisque c'est à chaque fois un de ses contacts qui l'a mis sur la piste du nouveau job.

    3) Le Réseau en recherche d'emploi se construit lentement. Mais, une fois qu'il est bâti, il donne des résultats et surtout il peut se réactiver efficacement dans un temps très court.