UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

recherche d'emploi - Page 2

  • Puisque je vous dis que le Réseau, cela ne marche pas !

    réseau,réseautage,networking,bommelaer, enjeux,dirigeants,outplacement,job,emploi,recherche d'emploiLorsqu'au début du XXIe siècle, j'ai découvert l'exceptionnelle puissance du Networking, j'ai commencé à donner de magnifiques conférences sur ce noble sujet et ces apparitions publiques, dont l'audience aurait pu tenir dans une cabine téléphonique, ont généré quelques rares demandes de "rendez-vous Réseau".

    Un jour, je vois arriver à mon cabinet un "réseauter forcé", vous savez ce type de personne à qui on a dit : "vas-y donc le voir, c'est un monsieur qui se dit grand spécialiste du Networking, ton cas n'est peut être pas complètement désespéré !"

    Monsieur Bison - appelons-le Monsieur Bison - s'assoit en face de moi, les bras croisés, les jambes croisées, dans l'attitude typique de la personne ouverte aux bons conseils.

    Il m'explique que, dans le cadre de sa recherche d'emploi, malgré toutes les recommandations insistantes de ses amis, il ne veut pas faire de Réseautage parce que "le Réseau cela ne marche pas."

    Prenant mon ton le plus docte du "grand Sachant" depuis peu, je m'efforce de reprendre l'histoire du Réseau depuis Jésus Christ et de lui démontrer de façon scientifique, mathématique, psychologique et épidémiologique que le Networking a toujours fonctionné, fonctionne encore et fonctionnera toujours, et cela jusqu'à la nuit des temps.

    Devant son air renfrogné, sa moue dubitative, son œil torve, sa façon compulsive de se tirer la chaussette gauche, ma subtilité épidermique me susurre suavement dans la pavillon de l'oreille que je n'ai pas réussi à le convaincre. 

    Je tente un nouvel essai, j'appelle les grands hommes du Réseau à mon aide : John Kennedy, Benjamin Franklin, Clémenceau, Edgar Faure, Adamo, etc. Ce puissant renfort n'ébranle en rien mon interlocuteur qui, derrière un mutisme désabusé, campe sur sa position.
    De guerre lasse, je lui assène une dernière question ouverte, légèrement liftée, le long de la ligne : "Monsieur Bison, pourquoi n'essayez-vous pas une fois. Juste une fois ? Pour voir ?" 

    Il me sert alors l'argument massue brisa ma patiente argumentation :

    "Dans ma boite, je connais un gars qui a fait du Réseau. Ben, ça n'a pas marché. Ben ouais, il est mort en arrivant à son premier rendez-vous. Crise cardiaque !"

  • Networkez loin de vos bases

    réseau,networking,recherche d'emploi,bommelaer,enjeux,dirigeants,job,chasseurs,recrutement,embaucheSi vous cherchez un job à l'étranger, il faut vous bouger!

    En effet, ce n'est pas en étant scotché sur votre siège et cramponné à l'écran de votre ordinateur qu'un généreux pingouin va surgir de nulle part pour vous apporter le poste rêvé sur un plateau.

    Se bouger commande plusieurs choses.

    1) envoyez votre Cv aux chasseurs de têtes internationaux qui mènent des missions dans les domaines et pour les capitales qui vous intéressent. Ne vous limitez pas aux seuls chasseurs de têtes internationaux basés à Paris! Ciblez les chasseurs dans les pays visés.  Même s'ils travaillent pour de grands cabinets de chasse internationaux!

    2) parlez de votre projet à votre réseau. Récupérez des contacts de personnes travaillant dans vos pays cibles afin d'en faire des informateurs/veilleurs/connecteurs.

    3) servez-vous de LinkedIn pour identifier des professionnels à contacter dans les pays que vous visez. Et mettez-vous en relation avec eux via un message personnalisé. Téléphonez et/ou skyper pour établir un premier contact plus personnel.

    4) allez sur place une fois que vous disposez d'un stock suffisant de personnes à rencontrer dans la zone ciblée. Car rien ne remplace le contact physique. 

    5) Jouez également l'effet de rareté. Auprès des chasseurs de têtes et des décideurs sur place, dites bien que vous venez 2 ou 3 jours dans leur ville. Cela les incitera à modifier leur emploi du temps pour vous rencontrer si votre profil les intéresse. La durée réduite de votre séjour vous rend prioritaire.

    6) Oubliez le statut d'expatrié car il y en a de moins en moins. Sauf, bien sûr, si vous êtes depuis un certain temps dans  la grande entreprise française qui pourrait vous envoyer au bout du monde.

    7) Soyez patient et persévérant. Cela va prendre du temps. Et il faudra sans doute effectuer plusieurs voyages avant que l'offre d'un bon job se concrétise.  

  • Dépasser son premier cercle ou tourner en rond

    Chat souriant.jpgDans le réseautage en recherche d'emploi, on constate que ce n'est généralement pas dans son premier cercle, c'est à dire grâce aux personnes que l'on connaît et qui nous connaisse, que l'on trouve le bOn jOb. C'est plus généralement dans les deuxième, troisième ou quatrième cercles qu'on détecte et décroche le "tOp pOste".

    Il est donc essentiel de sortir rapidement du satané confort de son premier cercle et de se faire de nouvelles relations. Il faut quitter la douce piscine chauffée à 29° et affronter les vagues froides, rugueuses et salées de l'océan que représentent toutes ces personnes inconnues à qui l'on va demander de nous recevoir.  

    Je constate d'ailleurs que les individus qui déclarent que: "le Networking, cela ne marche pas", pensent que le Réseau se limite aux personnes avec lesquelles ils sont déjà en contact. Erreur funeste et croyance mortifère hélas encore fortement partagée.

    Le premier cercle constitue un simple tremplin qui doit propulser vers les autres cercles plus larges et plus productifs. Et le meilleur moyen de passer d'un cercle à l'autre est - et reste - la recommandation, c'est à dire la possibilité de prendre contact avec une personne inconnue de la part d'une connaissance commune.

    A vous de jouer maintenant: haro sur les deuxième, troisième, etc. cercles. Et que la Force du Réseau soit avec vous!

  • Une jolie histoire de Fausse Bonne Idée

    Merci à Thibaud pour cette histoire racontée pendant notre dernier déjeuner Réseau.

    FBI.jpgIl était une fois une belle base de données qui consolidait les informations contenues dans les annuaires de toutes les associations d'anciens élèves des écoles de commerce et d'ingénieurs. De nombreux cabinets de chasseurs de têtes étaient tombés amoureux de ce beau fichier carré et puissant et avaient décidé de s'y abonner pour l'utiliser comme outil de sourcing.

    Un jour, au fond d'un bureau sombre, le responsable d'une association d'anciens élèves d'école décida de poursuivre en justice le vil éditeur de cette base de données au motif qu'elle utilisait les noms des anciens élèves de l'annuaire sans sa permission et sans contrepartie financière.

    Que se passa-t'il?

    L'éditeur pris acte de ce reproche et supprima de sa base de données tous les noms des anciens élèves de cette école.

    Moralité?

    Les anciens élèves de toutes les autres écoles eurent subitement la chance d'avoir moins de compétiteurs sur ce fichier prisé des recruteurs.

    Les anciens élèves de l'école concernée furent pénalisés.

    Le parangon de vertu et de justice, responsable de l'association d’anciens élèves de cette école, considéra qu'il avait bien œuvré pour le bien de ses ouailles.  

    FBI. Fausse Bonne Idée. A méditer.

  • Une belle histoire de Réseau

    réseau,bommelaer,recherche d'emploi,réseautage,networking,outplacement,dirigeantsCommençons la nouvelle année par une jolie histoire de Réseau.

    Il y a quelques années, Pierre-Henri, Directeur commercial dans une société de services, apprit qu'il était sur la "liste noire" de son président. L'information lui fut donnée par Laurence, une de ses relations réseau extérieure à l'entreprise, qui avait glané cette confidence dans un dîner en ville...

    Cette indiscrétion permit à Pierre-Henri de préparer au mieux sa négociation de départ et de ne pas être pris par surprise. Car même s'il percevait un vague malaise avec la direction, il refusait d'admettre qu'il puisse être congédié après tant d'années de bons et loyaux services..

    Pierre-Henri quitta l'entreprise et commença sa recherche d'emploi avec l'appui dun cabinet d'outplacement. Dans la phase d'activation du Réseau, il contacta Laurence et l'invita à déjeuner pour la remercier de l'avoir alerté sur le complot qui se tramait contre lui chez son dernier employeur. Quelques semaines après, elle l'appela pour le mettre sur une piste pour laquelle elle avait été contactée (par le Réseau) et à laquelle elle n'avait pas donné suite. Pierre-Henri décrocha le job après sept entretiens de recrutement.

    L'histoire ne s'arrête pas là puisque, deux ans plus tard, Laurence fut à son tour licencié. Ne bénéficiant pas d'un outplacement, Pierre-Henri proposa de lui donner un coup de main dans sa recherche d'emploi et s'organisa pour la voir tous les quinze jours à son bureau afin de lui faire bénéficier de ses conseils et de son réseau. Cerise sur le gâteau, c'est par une des connexions de Pierre-Henri que Laurence finit par décrocher un poste au bout de huit mois de recherche. 

    Bonne année et bon Réseau.