UA-41594785-1 Google

« Qui peut encore négliger LinkedIn? | Page d'accueil | Une présentation personnelle de Top Gun »

07/11/2013

Une jolie histoire de Fausse Bonne Idée

Merci à Thibaud pour cette histoire racontée pendant notre dernier déjeuner Réseau.

FBI.jpgIl était une fois une belle base de données qui consolidait les informations contenues dans les annuaires de toutes les associations d'anciens élèves des écoles de commerce et d'ingénieurs. De nombreux cabinets de chasseurs de têtes étaient tombés amoureux de ce beau fichier carré et puissant et avaient décidé de s'y abonner pour l'utiliser comme outil de sourcing.

Un jour, au fond d'un bureau sombre, le responsable d'une association d'anciens élèves d'école décida de poursuivre en justice le vil éditeur de cette base de données au motif qu'elle utilisait les noms des anciens élèves de l'annuaire sans sa permission et sans contrepartie financière.

Que se passa-t'il?

L'éditeur pris acte de ce reproche et supprima de sa base de données tous les noms des anciens élèves de cette école.

Moralité?

Les anciens élèves de toutes les autres écoles eurent subitement la chance d'avoir moins de compétiteurs sur ce fichier prisé des recruteurs.

Les anciens élèves de l'école concernée furent pénalisés.

Le parangon de vertu et de justice, responsable de l'association d’anciens élèves de cette école, considéra qu'il avait bien œuvré pour le bien de ses ouailles.  

FBI. Fausse Bonne Idée. A méditer.

Commentaires

Les motifs évoqués par le "responsable" de l'asso sont en effet surprenants :
_ à propos de son autorisation, s'il demande aux anciens élèves, qui sont les premiers concernés, je serais très surpris que ceux-ci ne voient pas l'intérêt de figurer dans cet annuaire.
_ à propos de contrepartie financière versée à l'asso, c'est aberrant. L'intérêt financier existe déjà pour les anciens élèves car les cabinets peuvent contacter ceux-ci grâce au fichier pour leur proposer de nouveaux postes.
L'intérêt des anciens élèves devrait à mon avis primer sur ceux du responsable et non l'inverse !

Écrit par : pierrewillams | 07/11/2013

Excellente histoire.

Une association de la fonction RH a considéré que notre agence de relations presse diffusaient des emails commerciaux alors que nous faisions profiter les DRH de notre groupe des mises en relations avec les journalistes avec lesquels nous travaillons quotidiennement.

Moralité: les DRH sont pénalisés. Ils ne peuvent plus profiter de ces opportunités d'interviews et ainsi défendre leur métier... alors que notre démarche était conviviale et GRATUITE.

Écrit par : Hic et nunc | 08/11/2013

Bonjour

Je suis responsable d'une telle association de diplômés d'une "business school universitaire" de premier plan (en plus !) et malheureusement (comme toujours dans notre beau pays) les choses sont légèrement plus compliquées que cela.

1. les données contenues dans nos bases sont soumises à la Loi (CNIL) et nous pouvons être nous-mêmes attaqués (par nos diplômés, si si c'est possible et ça arrive -voir ci-dessous !!) pour divulgation non autorisée de données personnelles; donc nous "manions" nos bases avec la plus grande circonspection...

2. vous seriez étonnés par le nombre de personnes (cadres en principe, donc qui certes reçoivent bcp d'emails par jour, mais qu'est-ce qu'un ou 2 de plus par semaine ?) qui nous "assassinent" parfois de façon injurieuse quand nous avons la mauvaise idée d'envoyer 2 mails dans la même semaine ! et donc se "désabonnent" de nos emailings...

3. nous sommes bénévoles et prenons sur notre temps perso pour réussir à proposer des animations, conférences, ateliers et autres activités de très haut niveau afin d'apporter une offre de services de qualité et professionnelle à nos membres; et toujours stupéfaits quand on nous dit que l'on ne souhaite pas recevoir d'informations ni être contactés, ni n'avoir plus rien à faire avec son ancienne école...

4. et je ne vous parle même pas des étudiants, là ce serait (parfois) à pleurer, concernant leur notion de "réseau"...

Ceci dit nous faisons d'énormes efforts et actions en faveur du "Réseau" et de l'aide à la recherche d'emploi en essayant de permettre l'accès des recruteurs au maximum... dans les limites de la Loi toujours. Et nous sommes tout à fait convaincus que seuls l'ouverture et le partage constant et sans relâche d'informations et de contacts, "payent" !! Heureusement, nous recevons tellement avec tous les contacts humains que nous avons régulièrement que cela compense l'étroitesse d'esprit de certains qui ne sont pas et de très loin, la majorité... ! :-)

Très cordialement

Écrit par : Olivier | 11/11/2013

Les commentaires sont fermés.