UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

job - Page 7

  • Epilogue

    Lorsque Jacques me raconte son histoire, il est catastrophé. Il se dépeint comme un endormeur public! Il se dit que son parcours et sont projets sont tellement passionnants qu'ils provoquent un assoupissement immédiat chez tout interlocuteur d'un certain niveau!

    Pour le rassurer, je lui rappelle qu'il est sorti de cet entretien avec le nom de deux personnes à rappeler de la part du Président. Mais cela ne suffit pas, Jacques est ébranlé par cette expérience traumatisante et par l'image négative qu'il croit avoir laissé.

    Quelques jours plus tard, Jacques m'appelle. Sa voix est redevenue joyeuse. Il me lance: "Je viens d'avoir un mail de la personne qui m'a mis en contact avec le Président. Ce dernier lui a dit que j'étais quelqu'un de très intéressant et qu'il avait tout particulièrement apprécié notre entretien! Il veut parler de moi à un de ses amis que mon profil pourrait intéresser"

  • Sympathie

    Soyons clair: le réseau ne marche pas si l'on n'inspire pas un minimum de sympathie.

    Vous pouvez être le meilleur professionnel de France, du monde et de l'univers, vous pouvez être hyper compétent, brillantissime, pourvu d'un QI de 185, champion de l'Ile de France de cross country section junior en 1971, tout cela ne vous rapportera rien dans le cadre de votre Networking si vous ne savez pas attirer la sympathie.

    Le Réseau, c'est de la magie, certes, mais de la magie humaine. La personne que vous sollicitez ne vous reçoit que parce qu'elle vous connaît et que vous lui êtes sympathique.

    Si elle ne vous connaît pas, elle vous rencontre parce que vous venez de la part de quelqu'un qui vous recommande. Dans ce cas là, elle ne va "entrer dans votre bac à sable", c'est à dire s'intéresser à votre problématiqe que si, en plus d'un réel professionnalisme, vous lui êtes sympathique. C'est cette sympathie qu'il faut savoir créer dans les premières minutes d'un entretien Réseau. Et c'est à vous de le faire. Pour cela, soyez souriant. Intéressez-vous à l'autre. Ayez pris le temps de savoir qui il est et ce qu'il a fait dans sa carrière. Soyez ausi attentif aux signaux qu'il émet pour adapter votre discours et votre posture à ce que vous percevez.

    Il est clair que l'on ne donne pas de noms de personnes à rencontrer à quelqu'un qui nous est antipathique. Dans ce cas là, on se contente du minimum syndical: une écoute polie, sélective, une poignée de conseils et une pincée d'encouragements.

    En revanche, on est prêt à ouvrir son carnet d'adresses et à en faire plus pour quelqu'un de professionnel et d'agréable.

    Je n'invente rien. Tout cela a été écrit par Dale Carnegie en...1933.