UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

réseautage - Page 13

  • Networker au sein de l'entreprise : une nécessité

    Boussole.jpgLe Networking en poste constitue un remarquable activateur et facilitateur de carrière.
    C'est une démarche indispensable pour réussir son intégration, progresser, évoluer, se former, s’informer, développer une expertise, exercer un nouveau métier, changer d’entité, etc. Réseauter en interne permet de créer des alliances positives avec tout le personnel de la société. 
    Le Networking efficace au sein de l’entreprise commande de professionnaliser son action. C’est une question de méthode et d’organisation. Il s’agit d’établir une stratégie Réseau fondée sur :
    - un positionnement professionnel simple et lisible
    - un objectif précis 
    - une communication personnelle claire et concise 
    - un ciblage de personnes, entreprises et communautés à rencontrer 
    - un planning réaliste
    - un contrôle rigoureux de l’action via des points d’étape réguliers.

    En terme de Networking en interne, il faut se servir des opportunités offertes par la vie de l’entreprise pour rencontrer de nouvelles personnes et augmenter sa visibilité et sa proximité auprès de collaborateurs situés en dehors de sa sphère d’action habituelle.
    Les occasions de réseauter en entreprise sont nombreuses et il faut toutes les exploiter. Réseauter efficacement exige de consacrer au moins deux heures par semaine au Networking. Il convient aussi de ne jamais déjeuner seul et de ne pas toujours déjeuner avec les mêmes.

    Croire que sa carrière dans l’entreprise est assurée parce que l’on dispose d’un savoir-faire technique ou d’un diplôme ronflant constitue une erreur. Aujourd’hui, il s’avère fondamental d’acquérir et d’exercer une compétence complémentaire : celle du réseautage.

     

     

  • Dans le Réseau, il n'y a pas que des bisounours

    réseau,networking,réseautage,enjeux,dirigeants,outplacementDans le Réseau, on rencontre le plus souvent des personnes bienveillantes. Des "piles" qui dynamisent, des "ampoules" qui éclairent, des "déclics" qui boostent.

    Mais, comme le disait l'un de mes oncles: " Dans la vie professionnelle, on rencontre aussi des vieux cons et des jeunes cons. Toute la difficulté étant de travailler avec ceux qui ne font pas partie de ces deux catégories."

    Il avait raison. On en a tous côtoyé des vieux cons et des jeunes cons.

    Mon oncle avait cependant oublié d'autres catégories de cons: les gros cons et les sales cons.

    Si j'applique cette grille de lecture au Réseau, je constate qu'elle fonctionne.

    En effet, dans le Réseau, on rencontre:

    - des jeunes cons qui se distinguent par leur maladresse, leur arrogance et leur manque d'éducation;

    - des vieux cons enkystés dans leurs croyances artériosclérosées

    - des gros cons, lourds et souvent dépourvus de toute intelligence émotionnelle

    - des sales cons, pervers, malfaisants, toxiques.

    Le problème, hélas, n'est pas seulement de les éviter ou de les écarter de son réseau.

    La plus grande difficulté est de ne pas entrer dans une de ces catégories !

    Et, croyez-moi, cela n'est pas gagné. C'est un peu comme le triangle de Karpman, on peut très bien passer d'un registre à l'autre sans s'en rendre compte. Le tout dans une seule journée, en fonction des interlocuteurs et des circonstances.

     

     

  • Transparence impérative

    bommelaer,réseau,réseaux,networking,réseautage,transparence,outplacement,enjeux,dirigeantsMartine est en recherche d'emploi depuis trois mois et son activation du Réseau fonctionne bien puisqu'elle arrive à rencontrer en moyenne sept personnes par semaine. En avril, elle se retrouve, ce qui est assez classique, avec trois personnes différentes à contacter chez AXA. Elle obtient les rendez-vous et rencontre les trois interlocuteurs. Mais, elle omet de dire au troisième contact qui la reçoit le fait qu'elle a déjà rencontré deux de ses collègues...

    La sentence tombe quelques jours plus tard lorsqu'elle reçoit un coup de fil de ce troisième interlocuteur qui lui reproche vertement son manque de transparence. Celui-ci est d'autant plus furieux qu'il avait apprécié l'entretien avec Martine et qu'il était disposé à l'aider! La preuve : il avait parlé d'elle à plusieurs de ses pairs. Et il n'a pas du tout apprécié que l'un d'eux lui réponde : "Je la connais! Elle est venue me voir il y a trois semaines. Elle ne te l'a pas dit?" Devant cette interrogation, sa mâchoire s'est subitement décrochée et sa bouche désarticulée n'a pu laisser échapper qu'un immonde borborygme signifiant peu ou prou: "Ben non".

    Le Réseau apprécie tout particulièrement la transparence. Aussi, lorsque vous réseautez soyez très attentif à être clair, honnête et transparent dans votre discours et dans vos actes.

     

  • Rebondir après une période d'essai non concluante

    Gorille.jpgLorsque, après une intensive campagne de recherche, le bon job est enfin trouvé, il faut encore traverser la période d'essai avec succès. Or, les professionnels de l'outplacement le constate: en 2014, les périodes d'essai sont devenues plus aléatoires. Quelquefois parce que la greffe ne prend pas; de plus en plus souvent parce que l'entreprise est confronté à un problème et doit soudainement alléger sa structure. Dans ce cas, elle applique la bonne vieille méthode LIFO (Last In, First Out).

    Pour le candidat pour qui tout se passait parfaitement, le coup est dur à encaisser.

    Le bon job difficilement décroché s'évanouit en quelques heures et il faut se remettre à chercher un nouveau poste! 

    Il faut REBONDIR. C'est ce qu'à fait Didier récemment. Voici les 6 conseils qu'il nous donne pour relancer avec succès une démarche de recherche de job:

    1) digérer l'échec avant de ré-attaquer le marché et se reconnecter au Réseau. Cela peut prendre quelque jours.

    2) Préparer et peaufiner le discours que l'on va tenir au marché et au Réseau. On peut ainsi présenter le dernier poste éphémère comme une mission si l'employeur est d'accord avec cette version.

    3) Mettre à jour tous ses outils (CV, fiche contact, profils sur Internet, etc.)

    4) Envoyer un Cv à jour aux chasseurs de têtes en mentionnant la dernière expérience.

    5) Alerter tous ses contacts Réseau de la nouvelle situation. Ceux qui étaient au courant du nouveau job. Et ceux qui n'étaient pas encore avertis à qui il faut tenir le discours de la mission qui s'achève.

    6) Garder la foi, avoir confiance, croire en soi et en son destin. 

    Didier a retrouvé rapidement un nouveau job. Il a envoyé un mail personnalisé à 60 personnes qu'il avait rencontrées les mois précédents. La majorité des destinataires a répondu avec un mot sympathique. Et, in fine, un mois après son mailing, un des individus - un lien faible - qui n'avait pas pris la peine de répondre - lui a signalé que tel dirigeant était à la recherche d'un bras droit et qu'il serait bon de l'appeler. Quelques semaines plus tard Didier signait un CDI.

  • la proxémie au cœur du Réseau

    bommelaer,enjeux,dirigeants,outplacement,réseau,réseautage,networkingL'anthropologue américain Edward Hall expliqua en 1963 que la proxémie était une notion clé pour  comprendre les rapports humains. Selon lui, chaque personne a besoin d'une bulle de protection et de sécurité pour se sentir bien. Les dimensions de cet espace protecteur varient: 15 à 45 cm pour les intimes, 45 à 120 cm pour les amis, et plus de 120 cm pour les inconnus. Elles sont également différentes selon les cultures.

    Cette zone est d'autant plus importante aujourd'hui qu'elle est violée de façon régulière dans la vie de tous les jours. Il suffit de prendre le métro ou le bus aux heures de pointe pour s'en rendre compte. Le franchissement répété de ces seuils de tolérance expliquent un certain nombre d'incivilités, de violences verbales ou tout simplement, d'accès de mauvaise humeur.

    Activer le Réseau consiste, le plus souvent, à rencontrer des interlocuteurs que l'on ne connaît pas. Il s'agit donc d'entrer dans leur bulle de confort, avec leur assentiment. Il est donc normal qu'au début d'un entretien Réseau avec une personne que l'on rencontre pour la première fois, l'atmosphère soit neutre et qu'une certaine distance existe. Et c'est toute la magie du Réseautage de permettre que la personne qui nous reçoit accepte que l'on entre dans son espace mental et physique protégé. Dans un de mes livres sur le Réseau j'appelle "point d'ignition" le moment où l'interlocuteur Réseau passe de l'écoute polie et prudente à un réel intérêt pour le visiteur et son projet. 

    En d'autres termes, l'utilisation pertinente du Réseau permet d'être invité à entrer dans la bulle protectrice de la personne rencontrée. Le challenge consiste à y rester de façon discrète et durable. Car n'oublions pas que le contact réseau efficace, c'est la personne qui se souvient de nous et nous appelle lorsqu'elle entend parler d'une opportunité correspondant à notre projet.

    (Ce post est inspiré de l'article du Point intitulé "Le triomphe des mal élevés - 17 juillet 2014)