UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dix grosses bourdes pour être sûr de ralentir efficacement votre recherche d'emploi

Nous faisons tous des bourdes. Certaines sont sympathiques et sans danger. Mais, dans le cadre d'un recherche d'emploi, il existe quelques belles grosses bourdes capables de ruiner l'espoir de se repositionner rapidement.
Examinons les dix plus connues.

 

La bourde n°1 consiste à n'avoir ni projet, ni objectif, ni positionnement précis et de rester ouvert à toutes les opportunités qui sont censés se présenter au fil de l'eau. Et qui ne se présenteront pas.

La deuxième grosse boulette consiste à n'avoir aucune cible et d'être a priori intéressé par toutes les entreprises dans tous les secteurs, grandes, petites, moyennes.

La troisième erreur grossière est de se fixer des objectifs inatteignables. Par exemple :
-  trouver un nouveau job en moins d'un mois
- répondre à 100 offres d’emploi par semaine
- rencontrer en face à face tous les chasseurs ciblés dans tous les grands cabinets de chasse de la place
- faire 20 entretiens Réseau par semaine.

La quatrième maxi bourde consiste à concentrer tout son temps et toute son énergie sur un seul vecteur de recherche d’emploi (les chasseurs de têtes, par exemple) en occultant tous les autres. Or la recherche d’emploi n’est pas une science exacte et on ne sait jamais d'où viendra la piste du bon job.

La cinquième super boulette est de ne pas avoir de profil sur LinkedIn, à une époque ou cette plateforme est devenue absolument incontournable.

La sixième erreur classique est de rester isolé dans sa recherche d'emploi et de rejeter tout aide et tout soutien.

La septième top boulette est de passer des heures et des heures sur son CV en pensant que c'est la clé qui ouvrira toutes les portes, mêmes les mieux cadenassées.

La huitième bonne grosse bourde est de se lamenter auprès du Réseau et des recruteurs sur son sort en se positionnant comme une victime d'un système injuste.

La neuvième erreur consiste à ne pas se préparer sérieusement avant tout entretien et faire confiance à son sens inné de l'improvisation et à sa bonne étoile.

La dixième bourde est de ne pas faire du tout de Réseautage alors qu'il est établi qu'entre 70 et 90% des jobs (pour un cadre confirmé) passe par le Réseau !

Les bourdes mènent droit à l'échec. Elles ne peuvent vous être utiles que dans un cas : si ce sont les autres qui les font et que vous en soyez un spectateur attentif, lucide, critique et apte à en tirer les bonnes leçons.

Écrire un commentaire

Optionnel