UA-41594785-1 Google

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

recherche d'emploi - Page 5

  • Tenir ses engagements

    énervé.jpgJe réseaute, tu réseautes, il réseaute. Nous réseautons tous. Pour trouver un best job, pour progresser au sein de l'entreprise et/ou pour développer son business.

    Mais nous réseautons plus ou moins bien.

    Il existe beaucoup de façons de faire de grossières erreurs dans l'art du Networking. Aujourd'hui, intéressons-nous au "réseauteur aux abonnés absents".

    Il s'agit d'une espèce assez répandue dans la galaxie du Réseau: c'est l'individu qui ne tient pas ses engagements. Devant vous, il vous promet de vous mettre en relation avec X et Y. Et ensuite, il ne se passe rien. Il ne tient pas sa promesse. Il faut donc le relancer et il ne répond pas. Ou pire, il s'excuse et dit qu'il va faire le nécessaire. Mais, in fine, il ne fait rien. C'est un velléitaire, un réseauteur savonnette, un clown, une planche pourrie, un name dropper, un malfaisant.

    Allons faire un tour dans son cerveau pour savoir ce qui s'y passe.

    La personne qui ne tient pas ses engagements vous explique souvent qu'elle est débordée et qu'elle n'a jamais le temps de faire ce qui relève, pour elle, du non urgent. Et que, à un moment ou à un autre, votre demande passe à la trappe.

    D'autres individus expliquent aussi que, lors de l'entretien Réseau, ils s'engagent un peu trop vite et qu'après réflexion, ils n'ont plus trop envie de vous mettre en relation avec les personnes promises... Et qu'ils espèrent que vous allez vous lasser.

    D'autres encore, les plus sournois, confessent que dans la mesure où le Réseau ne leur donne pas ce qu'ils en attendent, ils ne voient pas pourquoi ils devraient tenir leurs promesses. Mais alors pourquoi faire ces mêmes promesses?

    On l'aura compris, le Réseau n'est pas parfait. Il y a du déchet et cela fait partie de la règle du jeu. Pour 80% des personnes qui tiennent leurs engagements, il y aura toujours 20% de mauvais joueurs.

    Trois conclusions pour finir ce billet:

    1) la personne qui ne tient pas ses engagements ternit rapidement sa réputation dans le monde du Réseau. Elle apparaît comme une personne à qui on ne peut pas faire confiance. Et le jour où elle aura besoin d'aide, elle risque de payer le prix de ses amnésies.

    2) tenir ses promesses représente une sacrée discipline. Alors je vous conseille de ne vous engager que sur ce que vous êtes sûr de pouvoir donner.

    3) faites attention car en regardant la paille qui se trouve dans l'oeil du voisin, on oublie souvent de voir la poutre qui illumine le notre. Je cours donc immédiatement voir si je n'ai rien oublié dans ma "liste de courses" du Réseau.

     

     

  • Bonnes résolutions de la rentrée

    reseau-social3.jpgC'est la rentrée! C'est le moment des bonnes résolutions.

    La première c'est bien sûr de passer plus de temps à développer et entretenir son réseau.

    En période d'incertitudes économiques, le Networking constitue le meilleur des investissements. Mais attention, c'est un placement à moyen et à long terme. Il ne faut pas en faire du jour au lendemain en espérant en recueillir les fruits immédiatement.

    Pour la personne en recherche d'emploi, le Réseau c'est toujours entre 70% et 80% de chances de trouver le bon job.

    Pour le professionnel en poste, le réseautage bien piloté représente:

    - le meilleur silver parachute en cas de trou d'air soudain;

    - le meilleur accélérateur de carrière;

    - le meilleur protecteur de job en cas de turbulences.

    Enfin, pour l'indépendant, le Networking est une arme complémentaire - souvent négligée - du développement commercial classique. Un bon réseau constitue en effet une force de vente gratuite qui présente et prévend votre offre auprès de nombreux prospects.

    Bonne rentrée et bon Réseau!

  • Une preuve de plus que le Réseau cela marche toujours

    Témoignage de Maximilien:

    Cher Monsieur,

     

    Je vous contacte pour vous remercier de nous faire partager vos excellents conseils sur votre blog. La lecture de vos articles m'a permis de garder une bonne motivation dans ma recherche d'emploi que je menais en parallèle de mon précédent job. Il se trouve que c'est le réseau, parmi les différentes pistes que j'explorais, qui vient de me permettre de trouver mon nouveau poste, au sein de la direction stratégique d'une grande entreprise.

    Cette opportunité m'a été signalée par ma femme. N'oublions pas le conjoint dans la recherche d'emploi! Ma femme assistait à un dîner où elle a rencontré une amie d'une de ses amies...qui avait entendu parler d'opportunités existantes dans l'entreprise en question. Cette amie d'amie a accepté de me mettre en relation avec son contact dans l'entité concernée et cette piste s'est révélée gagnante.

    Après la mise en contact, j'ai rencontré quatre personnes successivement: l'actuel et l'ancien responsables du service, la DRH et un membre de la Direction Générale. La chance que j'ai eue est d'avoir été, dès le départ, positionné sur un entretien de recrutement et non sur un entretien de courtoisie.

    Pour préparer les entretiens, j'ai réfléchi à clarifier trois points.

    1) D'abord avoir un discours très clair sur les raisons qui me poussaient à quitter le conseil, tout en insistant sur tous les aspects positifs et structurant de cette expérience. 2) Ensuite, raconter une histoire cohérente prouvant que mon parcours professionnel me rendait légitime pour ce secteur particulier. 3) Enfin, illustrer les compétences que j'apportais par des missions réalisées et réussies dans cet univers.

    Dans les phases de transition de carrière, parler de son projet autour de soi me paraît hautement recommandable.

    Je note également que ce n'est pas toujours là où on l'attend que le Réseau finit par payer.

    Bien cordialement,

    Maximilien

  • Témoignage from Singapour

    Voici le témoignage de Christophe Randy que je publie avec son autorisation:

    "Bonjour Hervé,

    Nous nous sommes rencontrés à une conférence que vous aviez donnée à la Maison des Essec à Paris.

    Je suis à Singapour depuis mi-décembre et j'ai appliqué avec succès vos conseils pour y développer mon réseau. Ici, encore plus qu'en France, c'est le Réseau qui permet de trouver un job. C'est en effet grâce au Réseau que j'ai très vite compris qu'une recherche traditionnelle via des réponses à des annonces ne servirait à rien dans la mesure où je suis étranger. Ce constat effectué très rapidement m'a permis d'être plus efficace dès le départ et de conserver ma motivation et mon énergie intactes.

    En un mois, j'ai pu rencontrer 35 personnes du milieu de la High Tech. Et, grâce à vos bons conseils, j'ai trouvé un bon job chez Paypal, en six semaines et à 3 degrés de séparation.

    Maintenant, je profite de mon expérience pour "coacher" des Essec sur le campus de Singapour afin de les aider à mieux définir leur objectif professionnel et à détecter des pistes de jobs via une démarche de Networking.

    Un grand MERCI donc!

    Christophe Randy"

    No comment.

  • Jamais seul. Jamais.

    La solitude est la pire des choses qui puisse arriver à un chercheur d'emploi. Quoi de plus déprimant que de rester seul chez soi, d'envoyer des candidatures spontanées à la pelle, de parcourir les annonces sur le net, de répondre aux rares offres correspondant à son profil, d'attendre d'être convoqué à un hypothétique entretien, et de ne rien voir arriver hormis quelques malheureuses réponse négatives. C'est la spirale de l'échec qui s'enclenche et le découragement progressif qui s'annonce.

    En période de recherche d'emploi, il est capital de ne pas rester seul. Si vous n'avez pas la chance d'être suivi par un cabinet d'outplacement (moins de 10% des cadres en repositionnement professionnel le sont), il vous faut absolument rejoindre une association ou une structure de bénévoles qui vous aide à professionnaliser et à optimiser votre démarche. Et à faire efficacement du Réseau! Pour cela, choisissez bien le groupe qui vous convient et qui correspond à vos besoins.

    L'activation Réseau est en effet beaucoup plus facile et efficace si l'on fait partie - ou si l'on rejoint - un  groupe de chercheurs d'emploi. Mais une fois intégré dans ce collectif, soyez positif et actif: suscitez les échanges, donnez et recevez, rechargez-vous en énergie positive pour mieux aider les autres et leur donner envie de vous aider.

    Ces groupes sont nombreux. J'en parlerai une prochaine fois.