UA-41594785-1 Google

« De la stupidité dans la pratique du Networking | Page d'accueil | la relation qui essaye de vous aider, maladroitement »

10/06/2012

Un facteur clé de succès trop souvent négligé

bommelaer,réseau,réseautage,networking,recherche d'emploi,recrutementEn matière de Réseau, il est frappant de constater que de nombreux "réseauteurs" oublient un élément essentiel dans leur activation: l'observation des règles élémentaires de la politesse.

L'exemple le plus classique, c'est la personne que vous accueillez en rendez-vous Réseau et qui ne prend pas la peine de vous remercier par mail ou par courrier le lendemain. Autre exemple: le réseauteur auquel vous donnez deux contacts et qui ne pense pas à vous faire un retour (par téléphone ou par mail) des deux rendez-vous qu'il a obtenus grâce à vous. Et le summum consiste à apprendre la nomination du "candidat réseau" (que vous avez reçu et conseillé) par voie de presse: la personne a trouvé un nouveau job et elle n'a pas eu le réflexe de vous en informer… Elle a d'ailleurs eu le même comportement désinvolte avec tous les professionnels qui, de près ou de loin, l'ont accompagné ou accueilli au cours de sa quête.

L'impolitesse dans le cadre du Networking est nuisible à l'image du candidat. Elle est aussi préjudiciable à son efficacité car s'il ne maintient pas un contact régulier avec les personnes qu'il a rencontrées, il se fait oublier d'elles. Or dans le cadre de l'activation du Réseau en recherche d'emploi, il est aussi important de rencontrer de nombreux professionnels proche de ses cibles que de maintenir un contact dans la durée avec chacun d'entre eux.

Le Réseau est exigeant et possède une bonne mémoire. Le professionnel qui ne respecte pas les règles élémentaires de la politesse se grille tôt ou tard auprès du Réseau et se fait bêtement oublier par des informateurs/connecteurs/recruteurs potentiels! En outplacement, l'atelier politesse devrait être le premier atelier proposé aux candidats.

 

Commentaires

J'ai lu avec plaisir votre newsletter, Monsieur Bommelaer. Vous mettez le doigt sur un thème qui m'est cher : la politesse, le respect qui sont deux vecteurs importants dans la communication en entreprise et bien sûr dans tous nos rapports sociaux et jusque dans la cellule familiale. Sans ce "sésame" qui est la politesse et, in extenso, la gentillesse, les rapports humains saturent et n'avancent pas. Cela, je peux le constater tous les jours. En recherche d'emploi, je mets un point d'honneur à faire montre de politesse dans mes rapports professionnels car pour moi, il s'agit d'une vraie valeur. Et bien sûr, en tant que maman, j'inculque à ma fille, les règles de bienséance, de politesse et je suis fière de lui transmettre cela entre autres valeurs qui sont la volonté, le courage ainsi que la compassion envers autrui. Une chose tout de même me chagrine, même si je n'en garde pas d'aigreur : les entreprises, administrations qui reçoivent mes candidatures spontanées, ne prennent pas tous la peine de répondre. Peut être par manque de temps, d'organisation ou par simple négligence, je l'ignore réellement. Je le regrette tout de même car cela peut générer une forme de découragement quelquefois. A signaler donc ... Signé Anne-Marie GROZ - 76250 DEVILLE-LES-ROUEN -

Écrit par : Anne-Marie GROZ | 11/06/2012

C'est vrai: les entreprises et administrations ne répondent pas souvent. Cela s'explique essentiellement par la charge de travail des salariés du département RH. J'en ai parlé avec des DRH. Certains n'en sont pas conscients, d'autres le déplorent...Peu agissent ou se donnent les moyens d'agir.

Écrit par : bommelaer | 11/06/2012

Les commentaires sont fermés.